Paris et Rome illuminées pour célébrer 60 ans d’amitié

Paris et Rome sont liées par un jumelage exclusif depuis 1956. Les échanges avec la capitale italienne sont très riches. Ils ont donné lieu à de nombreux projets communs.

Pour commémorer les 60 ans de ce jumelage, la façade de l’Hôtel de Ville, la Grande Roue place de la Concorde et la Tour Montparnasse se sont illuminées, vendredi 29 janvier, aux couleurs de l’Italie et de la France. Une grande soirée italienne  était organisée sur le parvis de l’Hôtel de Ville avec des projections sur écran géant de deux films en hommage à Ettore Scola: «Splendor» et «Quelle heure est-il?».

Après Paris, Rome s'est illuminée, samedi à son tour, aux couleurs de la France et de l’Italie, du Capitole au pont Saint-Ange en passant par la Piazza del Popolo, avant l’illumination des 15 ponts du Tibre. Un spectacle sur les secrets de Rome et de Paris, de Corrado Augias, journaliste et écrivain italien, était organisé au Théâtre Argentina en présence de Patrick Klugman, adjoint à la Maire de Paris, Francesco Paolo Tronca, Commissaire extraordinaire de la Ville de Rome et Catherine Colonna, Ambassadrice de France en Italie. 

Paris et Rome: une relation historique

La relation entre Rome, la Ville éternelle, et Paris, la Ville lumière, a traversé les siècles. Avec plus de 15 000 ressortissants, la communauté italienne de Paris reste l’une des plus importantes, sans compter l’immigration italienne qui a contribué activement à la  construction du Paris moderne.

Depuis 1956, le jumelage entre les deux villes a donné lieu à de nombreux échanges. Mais c’est en 2001 qu’il a connu un second souffle sous l’impulsion du Maire de Paris et du Maire de Rome, Walter Veltroni. Les deux villes ont alors initié des actions communes au plus près des besoins des administrés en matière de tourisme, d’environnement, de transport, d’insertion sociale et de sécurité.

En 2003, Rome et Paris se sont mobilisées afin de mettre en place un modèle de formation interculturelle destiné à améliorer l’accueil des personnes étrangères dans les services publics municipaux. 

Une coopération culturelle privilégiant l’accès à la culture pour tous

Paris et Rome ont voulu améliorer l’accès du plus grand nombre à l’art et à la culture, notamment par la gratuité des musées municipaux pour les habitants de la ville jumelle et la création en 2003 d’une Nuit Blanche à Rome. Par ailleurs, les deux capitales ont développé un programme d’expositions croisées et d’échanges destinés à mieux faire connaître leur actualité culturelle et leur patrimoine. Le musée du Capitole a ainsi accueilli l’exposition « Montand » et le festival Paris-Cinéma a célébré Ettore Scola. 

Des villes ouvertes sur le monde

Paris et Rome ont développé de 2004 à 2005 un ambitieux programme de réhabilitation du centre historique de Pékin dans le cadre du programme Asia Urbs

Un renforcement des échanges avec Rome

Dès son élection, la Maire de Paris, Anne Hidalgo, a souhaité relancer notre jumelage avec la capitale italienne. Elle s’est rendue à Rome le 1er octobre 2014. À cette occasion, les deux maires ont signé une Déclaration commune afin de renforcer leurs échanges. Les deux villes se sont engagées ensemble dans la lutte contre le dérèglement climatique, par des initiatives conjointes en vue de la Conférence des Nations unies pour le climat (COP21). Elles partageront notamment leurs solutions afin de favoriser les mobilités douces et la limitation de la pollution. Elles se sont également engagées à accentuer leurs échanges autour de la création, de la mode et de l’éducation, à faciliter la circulation des artistes et des œuvres et à multiplier les jumelages entre écoles primaires et collèges. Enfin, Paris et Rome soutiendront l’émergence d’innovations scientifiques, numériques et touristiques, et renforceront leur coopération économique.

Un Tandem culturel Paris-Rome en 2014

Les deux villes ont décidé de mettre en place en 2014 un ambitieux programme d’échanges. Le Tandem culturel Paris-Rome a été lancé le 24 février 2014 au Louxor à l’occasion de l’avant-première du film de Ettore Scola « Che Strano Chiamarsi Federico: Scola racconta Fellini ». Il a mis à l’honneur de nombreuses disciplines parmi lesquelles le cinéma, la danse, la littérature, la musique ou encore le théâtre.

Un premier temps fort au printemps et à l’été a permis aux Parisiens et aux Romains de découvrir une série de manifestations croisées dans les deux capitales. Côté parisien, plusieurs spectacles ont été proposés par le Centquatre ou lors de la 5e édition du festival « Chantiers d’Europe » au Théâtre de la Ville. Côté romain, la musique était à l’honneur à travers une série de concerts dans le cadre du Festival «Suona Francese ». 

Le Festival «Suona Francese» en 2014

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Un second temps fort à l’automne et à l’hiver a permis de continuer la découverte de la scène artistique et culturelle romaine à Paris et parisienne à Rome. À l’occasion du «Festival d’Automne», plusieurs spectacles du chorégraphe et danseur italien Alessandro Sciarroni ont été programmés au Centquatre et au Théâtre Monfort.

Avec son Chantier d’Europe sur Rome, le Théâtre de la Ville a été un acteur de premier plan du Tandem. Une soirée a été dédiée au compositeur italien Luigi Nono. À Rome, Stéphane Ricordel et Olivier Meyrou ont présenté leur spectacle «Acrobates», en production avec le Monfort, au Circo Contemporaneo dans le cadre du Festival Romaeuropa.

Spectacle «Acrobates»

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Enfin, Rome a accueilli les 13 et 14 septembre, au Musée d’art moderne municipal, la performance musicale « Suite n° 1 ABC » de l’Encyclopédie de la Parole de Joris Lacoste.

Deux expositions ont été présentées tour à tour à Paris et à Rome. Du 7 octobre 2014 au 18 janvier 2015, la Villa Médicis a accueilli l’exposition « Les bas-fonds du Baroque. La Rome du vice et de la misère » qui a rejoint le Petit Palais du 24 février au 24 mai 2015. L’exposition de Chantal Stoman « L’Image culte » s’est par ailleurs tenue au Palazzo Poli du 30 septembre au 26 octobre 2014 et dans le cadre du Mois de la photo à la Galerie Wanted à Paris.

Dernière mise à jour le mercredi 3 février 2016
Crédit photo : Sophie Robichon

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris