Nouveaux quartiers: du côté de Flandre

Le quartier Flandre couvre une partie du 19e arrondissement située à l'ouest des canaux de l'Ourcq et de Saint-Denis, entre le boulevard de la Chapelle et les rues Curial et de Cambrai.

Pour ce quatrième épisode de notre série sur les nouveaux quartiers de Paris, retrouvez pendant les prochaines semaines des portraits et reportages dans ce quartier de l'est parisien. Choisissez les différents reportages dans le sommaire de gauche et cliquez sur les liens. Bonne balade!

L'association Voisin Malin: l'entraide au coeur du 19e

Voisin Malin, c'est un réseau qui fait remonter les difficultés des habitants auprès des institutions locales et diffuse les informations au plus près du terrain. Nous avons rencontré Denis et Evelyne, qui animent celui du 19e.

L'association Clichés Urbains, un nouveau regard sur le quartier

L'association Clichés Urbains dispense des ateliers photographiques ludiques aux enfants et habitants du quartier Flandre, dans le 19e. Leur démarche est à la fois éducative, artistique et sociale. Leurs images, belles et solaires, entretiennent et mettent en lumière un lien social parfois mis à mal. Découvrez-les grâce à notre reportage, en cliquant ici.

Grande Fantaisie: la péniche de toutes les cultures

Installée depuis juillet 2014 face au 9, quai de l’Oise sur le canal de l’Ourcq (75019), la péniche Grande Fantaisie fait rimer vie de quartier et activités culturelles. A son bord, Jérôme Lafay et Nourdine Oumeddour, amis depuis vingt ans, tiennent bon le cap.

Le CENTQUATRE  au cœur du quartier de Flandre

Ouvert depuis le 11 octobre 2008, sur le site de l'ancien service municipal des pompes funèbres, le CENTQUATRE, ce lieu de création artistique unique au monde, s’étend sur près de 40 000 m² entre le 104, rue d’Aubervilliers et le 5, rue Curial. José-Manuel Gonçalvès, nommé directeur du CENTQUATRE en juin 2010, propose au travers d’une programmation contemporaine et populaire, l’accès à cette plate-forme artistique collaborative ouverte à l’ensemble des arts actuels : théâtre, danse, cirque, musique, arts visuels, performances, formes hybrides non identifiées.

Un nouveau visage pour le Grand Parquet

Véritable parquet de bal, le Grand Parquet est un équipement culturel à la fois atypique et inédit de la capitale. Autrefois, c’est dans l’est de la France que l’on retrouvait ces salles de danse, abritant de villages en villages les soirées dansantes. À Paris, longtemps installé dans la cour de la Halle Pajol, le Grand Parquet a déménagé en septembre 2012 aux jardins d’Éole dans le 18e, pour prendre un nouveau départ.

Balade sonore à la découverte de Flandre

Balade sonore à Flandre

L'association Korhom a créé une balade sonore avec des témoignages d'habitants et des musiques d'artistes locaux. Une manière originale de découvrir le quartier Flandre.

L'association "Vivre ensemble à Maroc Tanger"

Vivre Ensemble à Maroc Tanger est une association de quartier réunissant des bénévoles vivants aux alentours des rues du Maroc et de Tanger, d'où son nom. 
Soutien scolaire, danse orientale, cours d'alphabétisation... et surtout un jardin, lieu de sociabilisation des femmes du quartier! Une association à découvrir en cliquant ici.

L'association "Les couleurs du Pont de Flandre"

Les Couleurs du Pont de Flandre est une association à but non lucratif représentée par un collectif d'habitants. Les objectifs de ce collectif sont de favoriser les projets et les actions d'embellissement du quartier, dans un esprit de solidarité, de convivialité et de réciprocité! Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

Le 19e en chiffres

D'ores et déjà, nous vous proposons de faire un tour d'horizon sur le 19e arrondissement en chiffres, son histoire et le portrait type, d'après les données de l'Atelier parisien d'urbanisme (APUR), d'un habitant de l'arrondissement.

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Retrouvez le détail de toutes les données de l'Atelier parisien d'urbanisme (APUR) ainsi que le portrait social de l'arrondissement.

Histoire de l'arrondissement

Situé aux confins de la ville, le futur 19e arrondissement connaît peu de bouleversements jusqu’au XVIIIe siècle. Très peu peuplé même devenu intra-muros, il constitue encore une campagne parisienne où se développe l’exploitation des carrières souterraines pour l’extraction massive de plâtre.

Le paysage de la Villette s’inscrit dans un environnement très plat et peuplé de moulins et d’exploitations agricoles, alors que celui de Belleville est formé d’un plateau et de plusieurs buttes truffées de carrières.

À cette époque, le faubourg de Belleville est rendu célèbre par le sinistre gibet de Montfaucon: à la fin du XVIIIe siècle, ce qui sera un jour le 19e revêt l’apparence d’un vaste dépotoir.

La mise en place du mur des Fermiers généraux modifie l'histoire de l’arrondissement: les faubourgs de Belleville et de la Villette alors presque intégrés à la ville sont rejetés hors de Paris.

Le XIXe siècle constitue une période de mutation essentielle pour cet arrondissement. En 1840-1841, l’édification de l'enceinte de Thiers tient compte de l’extension urbaine et de la croissance démographique de ces faubourgs.

En 1860, le gouvernement décide de l'Annexion de toutes les communes périphériques de Paris et, donc, de La Villette et de Belleville.

Avec le creusement du bassin de la Villette, en 1806, s’amorce la vocation industrielle de ce lieu.

Alimenté par la rivière de l’Ourcq canalisée, le bassin de la Villette est tout d’abord conçu comme un réservoir d’eau pour Paris. Il est tracé dans l’axe de la Rotonde de Claude-Nicolas Ledoux, bâtiment des douanes qui marquait alors l'entrée dans Paris au droit de l’enceinte des Fermiers généraux.

La création du canal Saint-Martin en 1823 qui permet de relier le bassin de la Villette à la Seine a des répercussions de grande ampleur sur l’urbanisation de ce secteur et donne naissance au grand port industriel du nord-est de la capitale.

Ce développement industriel s’intensifie encore avec l'installation des marchés aux bestiaux dans les trois grandes halles (1867) et la création des abattoirs, entre la rue de Flandre et la route d’Allemagne (aujourd’hui, avenue Jean-Jaurès), en bordure des canaux, près de l’enceinte.

En novembre 1863, Belleville et La Villette ayant été intégrés au «Nouveau Paris» d’Haussmann, est entrepris le chantier des Buttes-Chaumont. En 1865, l’aménagement définitif du parc et l'aménagement du funiculaire qui relie le 19e arrondissement au centre de Paris contribuent à conférer au tissu urbain un caractère plus citadin.

De plus, l'arrondissement connaît quelques percées haussmanniennes telles que l’avenue Secrétan, la rue des Pyrénées, la rue Manin, l'avenue Laumière, la rue Armand-Carrel. Simultanément, la mairie actuelle est construite, en 1876, sur la place Armand-Carrel.

À partir de 1884, de nouvelles installations portuaires sont installées le long du canal de l’Ourcq et du bassin de la Villette, l’arrondissement accueille alors encore une quantité importante d’établissements industriels. Parallèlement, au cours de la première moitié du XXe siècle l’ensemble de l’arrondissement a connu une urbanisation importante.

L'appel aux populations immigrées après la Première Guerre mondiale occasionne un besoin important de logements. De nombreux espaces non bâtis subsistant encore dans le 19e arrondissement, notamment dans les quartiers d'Amérique et du Combat, à la jonction de La Villette et de Belleville, sont susceptibles d’être aménagés.

De vastes opérations immobilières sont alors entreprises avec principalement la construction d'immeubles à l'emplacement des anciennes fortifications désaffectées. Les travaux débutent en 1921. Des bâtiments de briques, HLM et HBM sont installés sur les talus des « fortifs », ne laissant subsister qu’un seul espace vert : le square du Chapeau-Rouge, situé entre le boulevard d'Algérie et le boulevard Serrurier.

Mais à partir des années 1950, le quartier de la Villette connaît une grande mutation due à la désindustrialisation massive de Paris. Elle se traduit notamment par une crise du trafic sur les canaux, la désaffection des usines, la reconversion progressive des entrepôts et par le départ des entreprises industrielles.

De 1950 à 1970, de grands ensembles de logements sociaux ont remplacé les usines notamment dans le nord-ouest de l’arrondissement, souvent de manière brutale, créant de grandes enclaves mono fonctionnelles. Enfin, de 1973 à 1974, les abattoirs et les marchés aux bestiaux sont transférés à Rungis.

En conséquence, une nouvelle vague d’urbanisation s’opère qui donne lieu à une réorganisation du tissu urbain.

Sont notamment mis en place :

  • l’aménagement de la place Stalingrad, avec la création d’un petit bassin axial qui prolonge le plan d’eau existant et d’une longue promenade plantée d’arbres, le pavage des abords immédiats de la Rotonde et le détournement de la circulation sous le viaduc du métro ; 
  • la transformation des abattoirs de la Villette en parc urbain grâce à la reconversion des abattoirs et de la grande Halle (dédiée à des grandes expositions, foires et animations), à l’installation de la Cité de la musique et du nouveau Conservatoire ;
  • le projet d'élargissement de la rue de Flandre et la rectification des alignements sur rue ;
  • le percement de la rue Armand-Carrel, entre la place de Stalingrad et la place Armand-Carrel, à proximité des Buttes Chaumont ;
  • la mise en place de plusieurs opérations d’aménagements qui vont avoir pour conséquence une profonde transformation des tissus urbains, la disparition des dernières grandes emprises d’entreposage, un renforcement du caractère urbain de l’arrondissement. Ces ZAC vont contribuer à une mise en valeur des sites et des espaces publics (bassin de La Villette, rue de Flandre...), la création de nombreux logements et de quelques immeubles de bureaux, la modernisation des équipements.

Cet arrondissement est, sans nul doute, un de ceux dans lesquels les transformations urbaines ont été très importantes durant ces vingt dernières années.

Aujourd'hui, le paysage urbain a une configuration fortement discontinue, qui allie les immeubles post-haussmanniens aux structures contemporaines.
(Source APUR – Paris et ses quartiers – Octobre 2001)

Les lieux incontournables du quartier Flandre

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter
Dernière mise à jour le vendredi 17 juin 2016
Crédit photo : Emilie Chaix/Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris