Lutte contre le gaspillage: Paris soutient 19 associations

500 000 euros de subvention ont été attribués à 19 associations, qui redistribuent notamment les invendus alimentaires aux plus démunis.

C'est l'un des 13 engagements parisiens contre le gaspillage alimentaire. Paris soutient les dispositifs de collecte et de redistribution des invendus alimentaires: une subvention de 500 000 euros vient donc d'être votée au Conseil de Paris pour 19 associations, dont la plupart redistribuent les invendus alimentaires aux plus modestes.

Un appel à projet du budget participatif

Dans le cadre du budget participatif parisien 2015 et du projet «Développer l’aide aux personnes en situation de précarité», la Ville avait lancé un appel à projet innovant pour que des associations puissent s’équiper de camions et d’équipements de cuisine, afin de récupérer des invendus alimentaires et préparer des repas aux plus démunis.

Voici les 19 projets qui ont été sélectionnés:

  • Août Secours Alimentaire - Effectue des distributions de colis alimentaires dans quatre centres (10e, 13e, 15e, 20e) avec plus de 450 000 repas distribués durant la période estivale.
  • La Chorba - Distribue 850 repas chauds, six jours par semaine, dans un local Porte de la Villette, ainsi que des colis alimentaires le samedi.
  • Le Marché Solidaire - Gère une épicerie sociale dans le 14e arrondissement, qui accompagne 153 foyers durant l’année.
  • Le Chaînon Manquant - Effectue depuis 2014 des collectes régulières et événementielles (Roland Garros, COP 21, Euro 2016) de surplus alimentaires qu’elle redistribue à des associations (65 000 tonnes ont été redistribuées depuis le début de son activité).
  • La Banque alimentaire d’Île-de-France - Assure la collecte, le tri, le stockage et la préparation de denrées alimentaires issues du Fonds européen d’aide aux démunis et du programme national pour les épiceries sociales, au bénéfice de 280 associations en Île-de-France.
  • La Main de l’Autre - Effectue trois fois par semaine des distributions de produits de première nécessité, qui bénéficient à près de 250 familles.
  • Emmaüs Solidarité - Souhaite développer une activité d’insertion professionnelle s’appuyant sur la collecte, et de transformation des invendus dans deux des centres d’hébergement d’urgence qu’elle gère (CHU Colonel Avia 15e et CHU Saint-Marcel 13e).
  • Biocycle - Effectue depuis 2015 des ramasses à vélo dans le sud de Paris auprès d’une vingtaine de commerces (déjà plus d’une demi-tonne de denrées récupérée). Lire ici notre article sur Biocycle.
  • Vasconi Fraternity - Souhaite mobiliser les étudiants des écoles de commerce afin qu’ils démarchent des commerces pour les inciter à donner leurs invendus ; les étudiants réaliseront également les ramasses d’invendus, à vélos, pour les livrer aux associations d’aide alimentaire locales.
  • La Croix-Rouge Française - Gère une épicerie sociale dans le 15e arrondissement qui accompagne 275 foyers par an.
  • L’association Hologramme - Collecte des invendus alimentaires sur le marché Daumesnil, qu’elle redistribue au kiosque citoyen du 12e arrondissement.
  • L’association Carrefour 14 - Gère le Centre social Didot dans le 14e arrondissement.
  • L’Association d’éducation populaire Notre-Dame des Champs Montparnasse Rencontres - Gère un espace d’accueil dans le 14e arrondissement qui reçoit 220 foyers par semaine, à qui elle propose des colis alimentaires.
  • L’association L’Un Est L’Autre - Intervient depuis treize ans dans le domaine de l’aide alimentaire, en proposant chaque samedi et dimanche après-midi près de 600 repas à la Porte de la Villette.
  • Le Secours populaire français - Gère un libre-service solidaire dans le 18e arrondissement, qui reçoit 360 foyers bénéficiaires par semaine.
  • L’association Pro Bono Publico - Gère le Freegan Pony, cantine participative ouverte depuis novembre 2015 dans le 19e arrondissement et qui propose des repas à prix libres cuisinés à base d’invendus.
  • L’association Les Marmoulins de Ménil - Collecte deux fois par semaine des fruits et légumes invendus au Marché d'intérêt national de Rungis et les redistribue à une centaine de bénéficiaires dans leur local du 20e arrondissement.
  • L’association Groupe SOS Solidarités - Souhaite développer des solutions d’alimentation complémentaire pour les migrants et usagers de drogues reçus dans les centres qu’elle gère (CHU 17e, CHU 20e, CSPA 1er et CSPA 18e, CARRUD 19e).
  • L’association les Restaurants du Cœur de Paris-Les Relais du Cœur de Paris - Effectue déjà depuis plus de dix ans des ramasses régulières qui contribuent à approvisionner en partie ses centres de distribution.
Dernière mise à jour le mardi 15 novembre 2016
Crédit photo : ©Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris