Les temps forts du Conseil de Paris de mai

Le Conseil de Paris s'est réuni les mardi 17 et mercredi 18 mai. Au programme, deux temps forts : le plan d’accompagnement de la candidature de Paris aux Jeux 2024 et le rapport de la mission d’information et d’évaluation du Conseil de Paris sur la politique périscolaire de Paris. 

Les Jeux olympiques et paralympiques, accélérateurs de politiques publiques

Infographie Conseil de Paris Paris 2024

Lorsqu’il a adopté à une très grande majorité le voeu proposé par Anne Hidalgo en faveur de l’engagement de Paris dans une candidature aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024, en avril 2015, le Conseil de Paris a souhaité que ce projet soit un puissant levier au service des progrès auxquels les Parisiens aspirent.

La Ville de Paris a décidé de saisir dès aujourd’hui toutes les opportunités dont est porteuse la candidature. Pour bâtir un projet qui soit un accélérateur de progrès, elle a élaboré un plan d’action en 43 mesures. Les mesures de ce plan portent sur tous les domaines, le sport bien entendu, mais aussi l’environnement, les transports, la solidarité ou encore l’innovation. 

Rapport sur la politique dédiée au périscolaire à Paris

Infographie Conseil de Paris offre périscolaire à Paris

En 2013, la mise en œuvre des rythmes éducatifs avait fait l’objet de débats au sein du Conseil de Paris. La mission d’information et d’évaluation (MIE) créée par ce dernier vient d’achever ses travaux et démontre que le dispositif est une réussite et que 84% des parents en sont satisfaits.

Il en ressort un rapport accompagné de 50 préconisations, adoptées à l’unanimité par l’ensemble des représentants des groupes politiques du Conseil de Paris.  

Ces préconisations sont regroupées autour de six grands thèmes,

  • Remettre les enfants au cœur du périscolaire
  • Des parents mieux associés et informés, des démarches facilitées pour les familles 
  • La vigilance nécessaire et le renforcement des contrôles en matière de protection de l'enfance 
  • La professionnalisation des équipes d’animation 
  • Le développement de nouveaux partenariats pour enrichir les contenus des activités et favoriser l’égalité territoriale
  • La « co-éducation » ou comment mieux articuler le scolaire avec le périscolaire 

Des stations « Trilib’ » dans 6 arrondissements parisiens

La collecte dans l’espace public est un axe important de la stratégie Zéro déchet à Paris où l’exiguïté des locaux à poubelles constitue un frein au tri. Elle permet de trouver de nouveaux espaces pour trier tout en rendant visible la problématique des déchets et de l’économie circulaire dans l’espace public.

Trilib' est un dispositif innovant qui offrira un nouveau service de tri à tous les Parisiens. L’objectif est d’offrir des moyens nouveaux, complémentaires aux bacs de tri installés dans les locaux à poubelles des immeubles, souvent exigus et encombrés et parfois même inexistants, pour installer des espaces de propreté accessibles à tous sous la forme d’îlots de recyclage dans la rue.

Forte de son expertise Eco-Emballages, l’éco-organisme en charge de la filière des emballages ménagers, propose à la Ville de Paris d’expérimenter un concept de stations d’apport volontaire de matériaux recyclables directement implantées sur l’espace public. Ce nouveau service permettra aux passants de déposer dans des réceptacles ad-hoc les grands cartons, textiles, emballages en verre et tous les matériaux recyclables.

40 stations Trilib' seront proposées dès septembre 2016 dans 6 arrondissements: les 1er, 2e, 4e, 13e, 18e et 19e arrondissements.

La phase d’expérimentation prendra fin en 2017 et la Ville de Paris se prononcera alors sur l’éventuelle adoption pérenne du dispositif Trilib’.

Des kiosques à journaux modernisés et plus nombreux

infographie kiosques

Depuis 2001, Paris mène une politique volontariste en faveur des kiosques à journaux. Le Conseil de Paris va désigner le nouveau délégataire en charge de leur entretien et de leur gestion. Il aura pour mandat de moderniser et de développer encore davantage cette activité de proximité qui contribue à la vie sociale et démocratique de la capitale. 360 nouveaux kiosques seront installés d’ici 2019 et 49 rénovés.

A l'occasion de ce Conseil de Paris, l’Exécutif parisien proposera aussi la mise en place d’une aide financière à l’attention des kiosquiers aux revenus modestes.

Un nouveau contrat pluriannuel de performance entre la Ville et Paris Musées

Depuis 2012, l'établissement public local, Paris Musées, est en charge de la gestion des musées municipaux. Cet établissement met en oeuvre la politique muséale de la Ville de Paris, dans le cadre des dispositions d’un contrat de performance pluriannuel.
Le contrat de performance 2013-2015, dont les objectifs ont été pleinement atteints, a posé les bases du fonctionnement de ce nouvel établissement public.

Le nouveau contrat 2016-2020 s’inscrit dans cette continuité et reprend les mêmes axes que le précédent, mais il prend en compte des enjeux nouveaux pour accompagner les grandes mutations de l’activité muséale mondiale pour les prochaines années.

Les principaux objectifs de ce contrat sont de :

  • continuer l’enrichissement, la conservation et la mise en valeur des collections. À cet égard la création d’un portail des collections des musées de la Ville de Paris, présentant près de 200 000 oeuvres dès 2016 de manière ergonomique, avec un contenu enrichi, constitue un enjeu important. De même, le parcours des collections permanentes sera progressivement repensé dans les différents musées ;
  • poursuivre la programmation d’expositions ambitieuses dans les musées et à l’étranger, accompagnées de publications de qualité, qui caractérise les musées de la Ville de Paris ;
  • diversifier les publics pour rajeunir et démocratiser leur fréquentation, en s’appuyant sur un développement de la communication numérique, la proposition d’événements culturels pluridisciplinaires et un renforcement de la médiation. L’accessibilité de l’offre culturelle à tous les publics devra être assurée. La qualité d’accueil des visiteurs sera au centre de ce nouveau contrat, dans le cadre notamment de la démarche Qualiparis ;
  • réussir l’ambitieux plan de rénovation. Ce plan d’investissement de 100M€ va permettre de moderniser considérablement les musées d’ici la fin de la mandature, constituant un enjeu majeur pour l’image de Paris et pour la conservation du patrimoine ;
  • adapter la gestion. Le développement des compétences et l’amélioration des conditions de travail doivent accompagner ce plan d’action, dans le cadre d’un dialogue social de qualité.

Ouverture de la Petite Ceinture à de nouveaux usages et à la promenade

Le plan-programme pour l'aménagement de la Petite Ceinture, élaboré à partir de la concertation menée en 2013 avec les Parisiens, se poursuit pour aménager d'autres parties et les ouvrir au public.

Trois grands principes vont présider à cette évolution de la Petite Ceinture dès cette année 2016 et au cours des années à venir.

  • Les aménagements seront conçus de manière à préserver la continuité de la Petite Ceinture et la réversibilité des aménagements qui pourraient y être réalisés,
  • Les conditions d’ouverture à de nouveaux usages et au public devront permettre la protection et la valorisation des éléments de patrimoine naturel, architectural et paysager de la Petite ceinture, en conciliant les fonctions écologiques actuelles et les fonctions et usages futurs.
  • Le plan-programme élaboré conjointement entre SNCF et la Ville de Paris et concerté avec les mairies d’arrondissement va permettre de mixer des activités de promenade et de loisirs, les animations culturelles, économiques, sportives ou encore liées à l’agriculture urbaine et aux jardins partagés, de manière à mettre en valeur et à faire connaître les lieux remarquables existant sur ces emprises.

Tous les arrondissements concernés par l’ouverture de la petite ceinture disposeront dès cet été de lieux de vie ouverts à tous les habitants.

De nouvelles fontaines à boire

1455 fontaines font parties du patrimoine parisien et participent à ce titre à l’embellissement de notre ville autant qu’à sa vocation humaniste d’offrir à ses habitants et ses visiteurs l’accès gratuit à une eau potable de grande qualité. 

Dans le cadre du Budget participatif, les Parisiens se sont prononcés en faveur d’un renforcement de l’offre existante des fontaines à boire. Ce vote permet à la Ville de densifier ce réseau notamment dans les nouveaux quartiers parisiens ou les secteurs en politique de la Ville permettant ainsi de réduire les déchets et l’impact environnemental de la consommation d’eau en bouteille, d’innover en proposant des fontaines d’eau pétillante, de participer à l’adaptation de la ville contre le changement climatique et de répondre à ses obligations de solidarité en proposant une eau gratuite et accessible au plus grand nombre.

Depuis le 1er mai 2009, Eau de Paris est en charge de l’ensemble des missions de la production et de la distribution de l’eau potable et non potable. La Ville de Paris a décidé de lui confier le soin de réaliser et d’entretenir une quarantaine de nouvelles fontaines dont dix fontaines d’eau pétillante.

Mieux intégrer les travailleurs handicapés à la Ville 

La Ville réaffirme sa volonté de toujours mieux intégrer les publics en situation de handicap et met en place deux mesures phares pour augmenter de 20% ses effectifs de recrutement.  

Signature d’une convention avec l’Union pour la Gestion des Établissements de l’Assurance Maladie

Un double avantage pour la Ville qui bénéficiera, d’une part, de l’expertise de professionnels qualifiés en formation et insertion des travailleurs en situation de handicap, et, d’autre part, du réseau de centres de ré-adaptation comme vivier de recrutement, notamment sur les métiers ouvriers et techniques...

Adoption d’un nouveau dispositif technique d’accessibilité pour les agents sourds et malentendants

Pour équiper les agents sourds et malentendants, les élus parisiens se sont prononcés en faveur d’un nouvel Accord cadre qui permettra d’équiper la Ville d’un nouveau dispositif d’accessibilité Les agents sourds et malentendants pourront désormais téléphoner via un système de webcams, un interprète interviendra à distance pour traduire ces échanges en langue des signes et à l’oral.

Cette mesure innovante s’inscrit dans la convention signée entre la Ville de Paris et le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique.

Dernière mise à jour le lundi 23 mai 2016
Crédit photo : © Henri Garat / Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris