Les Halles, un chantier hors du commun

C'est un des plus grands projets urbains de la capitale qui est en train de s'achever. Lancé en 2010, après une longue concertation avec les riverains, il redessine le cœur palpitant d'un Paris populaire et généreux, ouvert à tous. Retour sur un chantier titanesque à la hauteur des ambitions d'une ville-monde aussi fidèle à son histoire que résolument tournée vers l'avenir.

Du fait de sa forte fréquentation et du vieillissement de ses structures, le Forum des Halles et son jardin devaient être rénovés et modernisés. Première porte d’entrée de la capitale avec 750.000 passagers qui y transitent quotidiennement, le site avait grand besoin d'un sérieux lifting.

Les Halles sont désormais plus ouvertes sur la ville, d’accès plus aisé, plus plaisantes pour s’y promener. Elles comptent davantage d’équipements culturels, de commerces et des accès plus nombreux à la gare.

Pour insuffler plus de dynamisme à l’ensemble du quartier, il a fallu réorganiser l’espace public en surface, renforcer et améliorer les accès piétons, recomposer les espaces souterrains.

Six ans de chantier en time-lapse !

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Rétrospective du chantier

Une charte pour un chantier à faible impact environnemental

Élaborée par les partenaires du projet et des représentants d’associations, cette charte est un document qui fixe les moyens à mettre en œuvre et les critères à respecter pour limiter au mieux l’impact environnemental du chantier, ainsi que les nuisances vis-à-vis des riverains et intervenants sur le site des travaux. La charte définitive a été signée le 4 février 2011 par les trois maîtres d’ouvrage : la Ville de Paris, la RATP et la SemPariSeine.

Les travaux sont conduits de façon exemplaire au regard des exigences du développement durable, conformément à une charte de chantier à faible impact environnemental et à nuisances limitées.

Au terme d’un processus d’information et d’échanges avec les associations de riverains et de commerçants, cette charte doit être signée par tous ceux qui participent aux travaux de réaménagement du quartier des Halles: maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre et entreprises. Elle constitue pour eux un engagement contractuel sur les points suivants:

  • la réduction des nuisances à tous les stades des travaux;
  • une cité du chantier pour regrouper toute la logistique nécessaire aux travaux;
  • un plan de circulation des camions pour minimiser les impacts sur la circulation des quatre arrondissements centraux et ainsi préserver la tranquillité de la zone piétonne;
  • des plages horaires définies pour les chantiers pour minimiser les nuisances pour les riverains, les usagers et les commerces du quartier des Halles;
  • la maîtrise des bruits sur le chantier avec une sensibilisation systématique des équipes intervenant sur le chantier à la réduction des bruits;
  • le respect de la propreté sur le chantier et les voiries qui seront nettoyées en permanence pour éviter les salissures de boue et la propagation des poussières à l’extérieur du chantier.

2010

Réalisation de l’aire de jeux pour les enfants de 7 à 11 ans

Véritable terrain d’aventures, face à la Bourse de commerce, cette aire de jeux innovante comprend de nombreuses créations ludiques originales, avec une large place faite à la végétation. Résultat d’une concertation aboutie entre les Parisiens et la Ville de Paris, la nouvelle aire de jeux propose, sur plus de 2 500 m², un parcours de découverte conjuguant équipements récréatifs, sculptures monumentales, espaces pour les jeux spontanés et lieux de repos, de spectacles et d’expositions.

Spécialement conçue pour les 7/11 ans et en grande partie accessible aux enfants handicapés, cette nouvelle aire de jeux a été pensée pour favoriser le développement de l‘imaginaire et la socialisation des enfants. Les enfants sont encadrés sur le site par des animateurs.

2011

Une mini-ville au cœur du chantier

Située entre le futur jardin et le « cratère » des Halles, à l'ombre de l'église Saint-Eustache, la cité du chantier rassemble 450 bungalows répartis en six blocs différents. Du haut de ces tours de préfabriqués colorés se matérialise l'immensité du chantier.

Cette impressionnante base-vie a accueilli au plus fort du chantier près de 1 000 ouvriers répartis dans 450 bungalows au total.

Mini-ville au cœur du chantier, elle a rythmé la vie quotidienne des ouvriers (vestiaires, douches, sanitaires, réfectoire, infirmerie…). Des bureaux et des salles de réunions y sont également installés pour la coordination générale des travaux.


Restructuration de la voirie souterraine

Le piéton qui abordait Les Halles était fréquemment interrompu ou détourné dans sa marche. Parmi les nombreux obstacles qu'il rencontrait, les entrées et sorties des tunnels routiers étaient les plus perturbants.

Afin de restituer la continuité des cheminements piétons et de réduire le trafic automobile de transit dans le centre de Paris, la voirie souterraine a été restructurée et mise en conformité avec les nouvelles réglementations en matière de sécurité.

Déconstruction des pavillons Willerval

Démanteler un bâtiment sans faire de bruit n’est guère possible. En revanche, éviter d’en faire trop est un impératif pour les entreprises qui travaillent sur le chantier des Halles. Les horaires des travaux ont été planifiés et les techniques choisies pour minimiser les nuisances. 

DGC Démantèlement, filiale du groupe DG Construction, spécialisée dans la déconstruction – des centrales électriques, des usines, des immeubles tertiaires, des ouvrages d’art… – a été chargée de cette mission délicate.

Les locaux ont commencé à être démontés de l’intérieur. Dans le BTP, on parle alors de curage. Pour déconstruire, on procède à l’inverse de la construction. On déshabille progressivement le bâtiment pour mettre à nu la structure en béton. Ensuite, on la déconstruit méthodiquement.

La phase légère

Après consignation des réseaux par le maître d’ouvrage, les faux plafonds ont été enlevés pour dégager les gaines techniques. Les électriciens ont vérifié qu’aucun réseau n’était sous tension afin d’éviter notamment tout risque d’électrocution. Ensuite, les ouvriers ont mené un travail de dentelle pour retirer l’ensemble des matériaux et les trier par catégorie avant de les expédier vers des filières de recyclage pour les uns, la décharge pour les autres. Revêtements de sol, tissus au mur, laine de verre, portes, montants de portes, panneaux en aluminium, câbles, vitres, parois de placoplatre, tuyaux, têtes incendie… Tout y est passé. Cette phase de démantèlement s'est déroulée sur plusieurs mois.

De juin à décembre, est venu le tour du gros œuvre, en privilégiant les méthodes de déconstruction les plus douces. Le sciage est la technique qui a été utilisée pour déconstruire les poutres et les poteaux porteurs en béton – scie au disque pour les éléments de petite section, scie au câble pour les grosses sections. Les morceaux ont été enlevés un à un par une grue de levage puis évacués. Des brumisateurs ont été utilisés pour éviter la dispersion des poussières. En outre, la machine de sciage au câble, commandée à distance, a été dotée d’un système d’alimentation en eau. Le fait de seulement découper les poutres sur place et de les expédier ailleurs pour les démolir a évité beaucoup de poussières. D’autres éléments, comme des murs ou des petites poutres, ont été broyés à la cisaille à béton. Quant à la dalle qui se trouve au-dessus du plafond du Forum, un marteau-piqueur a été utilisé de façon très ponctuelle.

Toutes de 5 tonnes, les pelles utilisées sur ce site par DGC Démantèlement sont bien moins bruyantes que des gros engins de chantier.

2012

Début de la construction de la Canopée

Une continuité entre le dessus et le dessous

La partie émergée des Halles – les fameux pavillons Willerval – a été remplacée par un édifice aux formes courbes d’inspiration végétale : la Canopée – un terme habituellement utilisé pour désigner la partie supérieure des forêts, en contact direct avec l’atmosphère libre et les rayons du soleil.

Une animation continuelle sous un abri urbain de plein air

Telle une immense feuille translucide ondoyant à la hauteur de la cime des arbres du jardin, la Canopée abritera deux bâtiments pour des équipements publics et des commerces. Ces deux ailes seront disposées autour d’un patio qui deviendra le nouveau cœur des Halles.

Espace public à l’abri des intempéries, le patio sera un lieu à vivre pour tous ceux qui fréquentent Les Halles. Hall extérieur pour les équipements culturels et les boutiques, il constituera un formidable cadre scénique pour accueillir des manifestations culturelles ou commerciales.

Les verres et les ventelles d'un Meccano géant

Une grande verrière jetée entre les deux bâtiments couvre les espaces publics et le patio. La structure de cette verrière est constituée d’une grosse poutre en U posée sur le front des bâtiments et de 15 ventelles accrochées aux deux branches du U. Ces ventelles supportent une couverture de tuiles de verre. L’ensemble est construit comme un Meccano géant selon un phasage détaillé avec une précision centimétrique. Seules les structures métalliques jaunes seront visibles à l’achèvement du projet.

Le verre

Chaque tuile de verre est constituée de l’assemblage d’un verre en relief donnant un effet de matière et d’un verre plan assurant la résistance, deux faces étant émaillées pour obtenir la couleur et la transparence recherchées.

Les ventelles

Les 15 ventelles sont chacune constituées d’une nervure inférieure et d’une nervure supérieure en forme d’arc reliées par des montants. Elles sont reliées entre elles par des méridiens (plats métalliques).


Aménagement de la porte Rambuteau

Porte entre le pôle transport, le Forum des Halles et la ville, le nouvel accès vers la gare RER réalisé par la RATP côté Rambuteau depuis le niveau -3 est une nouvelle liaison directe et intégralement mécanisée.

2013

Création de nouveaux accès

Le nouvel accès vers la gare de RER Châtelet-Les Halles, porte Rambuteau, est ouvert au public depuis le 1er février dernier.

Deux autres accès seront livrés d’ici 2016, avec l’aménagement de la porte Berger et la création de la grande porte Marguerite-de-Navarre.

Rénovation de la salle d’échanges RER

Un travail de conception architecturale portant sur l’ambiance lumineuse, les matériaux et les revêtements rendront la salle d’échanges RER plus agréable.

Le réaménagement du pôle d’échanges Châtelet-Les Halles vise à améliorer le service aux usagers du réseau de transport francilien ainsi que leur sécurité.

Fluidité des cheminements

Restructurée et rénovée, la salle d’échanges sera plus conviviale et plus confortable. Elle sera agrandie de plus de 50% pour favoriser la circulation des voyageurs, grâce à la reconversion d’une partie du parking Berger.

Avec trois nouveaux accès directs, elle sera mieux connectée à l’extérieur. Les accès aux quais du RER seront restructurés. Une nouvelle galerie de circulation, avec des commerces et des services reliera les accès place Marguerite-de-Navarre et place Carrée.

Le dispositif de sécurité incendie et d’évacuation du public de la gare RER et des stations de métro Châtelet et Les Halles sera également modernisé.

2014

La grande verrière de la Canopée s'achève en 2014.


Aménagement de l’équipement sportif Centr’Halles Park

Centr’Halles Park, un complexe inédit situé au cœur du nouveau quartier des Halles. Il est dédié au «parkour», une discipline qui consiste à se déplacer d’un endroit à un autre le plus rapidement possible, la plupart du temps en milieu urbain.

Un concept innovant

Il fait chaud, il y a des tapis au sol et des acrobates que l'on n’a pas l’habitude de voir! Ici on pratique en intérieur le parkour, un sport d’extérieur qui consiste à franchir les obstacles urbains avec efficacité. Cette pratique est accessible à tous et allie course, saut, escalade, équilibre et acrobaties. Le Centr’Halles Park va ainsi permettre à tous les Parisiens de découvrir cette activité physique et de s’entraîner en toute sécurité.

Centr'Halles Park

On peut y voir trois espaces en enfilade, d’une superficie totale de 400 m², aménagés de façon à permettre aux «traceurs», les pratiquants de cette discipline, d’escalader et de réaliser dans des conditions optimales des sauts acrobatiques et souvent spectaculaires.

Une pratique encore méconnue

Au début des années 2000, les yamakasi, dans le film du même nom, ont popularisé ce sport urbain, qui a donné naissance à trois styles de pratique: le parkour, l’art du déplacement et le free-running.

2015

Aménagement de la porte Lescot: du nouveau à l'est des Halles

La porte Lescot fait partie des trois portes complètement réagencées. L'ancien système d’accès permettant de rejoindre directement le niveau -3 puis le pôle transport sera remplacé par un système unique de 4 escalators (2 montants, 2 descendants) desservant tous les niveaux. Les escalators de la porte Berger (au sud) et de la porte Rambuteau (au nord) seront quant à eux prolongés du niveau -3 jusqu’au niveau -4 de la gare RER.

L’organisation des portes du site est renforcée et complétée par un accès central, aménagé côté jardin. Avec 9 accès au lieu de 7, dont 5 accès entre l’extérieur et le pôle transport (au lieu de 2 aujourd’hui), les flux de piétons seront ainsi mieux répartis à l’intérieur des Halles.

Le public sera plus à l’aise pour circuler, les liaisons entre l’intérieur et l’extérieur seront plus simples, plus rapides, plus spacieuses et plus confortables. Le dispositif d’évacuation du pôle transport sera amélioré et l’attractivité des commerces renforcée à tous les étages du Forum.

À chaque porte, les escalators, escaliers et ascenseurs seront regroupés, ce qui simplifiera les parcours, pour les personnes à mobilité réduite comme pour les personnes valides.

Et demain...

Outre la livraison de la Canopée, du jardin devant et des voiries de surface périphériques à la Canopée, une nouvelle porte sera ouverte au sud, place Marguerite- de-Navarre, à proximité de la rue de Rivoli. Elle permettra d’accéder directement à la gare RER (niveau -4) et aux stations des lignes 4 et 14 du métro. Les couloirs de correspondances entre métro et RER seront ainsi plus fluides.

Il sera aussi possible de rejoindre le Forum au niveau -3, via un mail commercial. Un nouveau lien sera ainsi établi entre Les Halles et la zone de chalandise rue des Halles-rue de Rivoli.

Dernière mise à jour le jeudi 7 avril 2016
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris