Les bibliothécaires célèbrent l'Année France-Corée

Pour célébrer l’Année France-Corée, les bibliothécaires de la Ville de Paris vous proposent une sélection de livres, de films et de CD à emprunter,


L’Année France-Corée 

L’Année France-Corée 2015-2016, pilotée par l’Institut français, vient célébrer les 130 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Les bibliothèques de Paris en profitent pour apporter un éclairage sur la société coréenne d’aujourd’hui dans toutes ses dimensions et sa dynamique. Cette bibliographie accompagne un programme riche en évènements, conçu pour offrir des regards croisés et questionner la culture et les problématiques de la société coréenne (débats de société, projections de documentaires, expositions, rencontres mêlant auteurs, historiens, artistes et spécialistes de la Corée).

Quelques extraits de la sélection des bibliothécaires

Littérature

L'oiseau / Oh, Jung-hi (auteur invité au Salon du livre Paris 2016) Seuil (Cadre vert), 2005

Une petite fille raconte. La mère est morte, le père est au loin, sur des chantiers. Elle s'occupe de son jeune frère Uil. Une marâtre sortie d'un bordel ne fait qu'un bref passage, vite chassée par la violence conjugale. Les enfants se retrouvent seuls. Sous les regards compatissants mais aveugles ou impuissants d'un voisinage misérable et d'une société brisée, la fillette, peu à peu, reproduit sur le petit garçon la violence du père sur la figure maternelle. Le monde tendre de l'enfance est inexorablement fissuré, l'humanité pulvérisée laissant apparaître l'abîme côtoyé par l'enfant en chacun de nous. Du même auteur : La pierre tombale (P. Picquier, 2004)

Shim Chong, fille vendue / Hwang Sok-Yong ; traduit du coréen par Choi Mikyung et Jean-Noël Juttet.

Cette saga interroge la prostitution institutionnelle à travers le parcours de Shim Chong, jeune paysanne coréenne vendue à des Chinois au XIXe siècle. De la prostitution sordide à la courtisanerie des geishas, elle apprend les rites dédiés aux castes de prostituées et comment s'en échapper.


La trilogie des ténèbres / Bizien, Jean-Luc- Ed. du Toucan (Toucan noir), 2010-2015

Les deux premiers volets constituent une plongée effarante au cœur de la dernière dictature stalinienne du monde. Officier de renseignement dans l'armée nord-coréenne, Paik Dong-soo doit faire la lumière sur des meurtres épouvantables et plonge pour cela au plus profond des secrets du régime. Dans le troisième volet, Paik Dong-soo essaie de se construire une nouvelle vie à New-York alors que la police fait appel à lui pour enquêter sur une série d'enlèvements et de meurtres dans la communauté chinoise.

Essais et documentaires

La poésie de l'encre, la tradition lettrée en Corée RMN-Grand Palais, (Musée national des arts asiatiques Guimet), 2005

Ouvrage réunissant les œuvres de la tradition picturale coréenne à l'époque dite des Li (1392-1910). Peinture, poésie, calligraphie et illustrations y figurent.

Monvoisin, Frédéric Cinémas d'Asie, d'hier et d'aujourd'hui: Japon, Corée du Sud, Taïwan, Chine et Hong Kong, Armand Colin (Focus cinéma), 2015

Présentation synthétique du cinéma asiatique, depuis son émergence en Chine à la fin du XIXe siècle à la diversification des cinémas nationaux après la Seconde Guerre mondiale, avec une analyse spécifique de chaque pays dans son contexte historique et géopolitique.

Tigres de papier : cinq siècles de peinture en Corée

Snoeck Publishers (Musée national des arts asiatiques Guimet), 2015

À l'occasion de l'Année France-Corée, cette exposition présente une sélection de 170 peintures, panneaux décoratifs et paravents, ainsi que des céramiques et du mobilier, issus notamment de la collection Lee Ufan. Ces pièces témoignent de la production artistique en Corée, du XIVe au XXe siècle, marquée par des références au bouddhisme, au confucianisme, à la nature et aux paysages.

Cinéma

Hong, Sang-soo Le Jour où le cochon est tombé dans le puits

Drame psychologique, 1996, Hyo-seop

Un écrivain sans grand talent, aime Pokyung, une femme mariée. Min-jae, ouvreuse dans un cinéma, est amoureuse de Hyo-seop. Elle occupe toutes sortes d'emplois pour subvenir aux besoins de ce dernier. Mais Hyo-seop ne l'aime pas et se contente de lui emprunter régulièrement de l'argent. Pokyung, pour sa part, est mariée à Tong-woo qui gagne bien sa vie grâce à un métier qu'il n'aime pas. Celui-ci soupçonne son épouse de le tromper. 

Lee, Jeong-hyang  Jiburo

Comédie dramatique
, 2002

Pour les vacances, Sang-woo est contraint d'aller chez sa grand-mère qui vit à la campagne. Mordu de jeux vidéo et de super-héros, ce jeune citadin va devoir apprendre à s'adapter à cette vie en pleine nature et à cohabiter avec cette vieille femme, aussi lente qu'une tortue.

Kim, Tae-yong et Min, Kyu-dong Memento mori

Fantastique, horreur, 2004

Min-ah, étudiante dans un lycée de jeune fille coréen, tombe par hasard sur un journal intime et découvre qu'il est écrit par deux étudiantes de son lycée, qui entretiennent plus ou moins des relations homosexuelles. Tout bascule lorsqu'une des deux amantes se suicide et que la deuxième s'en désintéresse. Min-ah est alors sujette à des hallucinations provoquées par cet événement tragique.

Musique

Shinee Married to the music Imports, 2015

4e album de l’un des plus célèbres groupes du début des années 2010 de K-pop sud-coréenne. Un boys band au style énergique, électro et dansant (avec chorégraphies). Shinee remporte également beaucoup de succès au Japon grâce à leurs tenues «fashion» qui font grand effet.

Shinee Married

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Klara Min Pa-mun : ripples on water Naxos, 2011

Huit petites pièces pour piano de cinq compositeurs contemporains coréens, fines et sereines, interprétées par la talentueuse Klara Min qui a plusieurs récompenses à son actif.

Minyo : le Chant profond de la Corée Buda Musique, 2007

Le minyo est le chant populaire de la Corée. Les neuf chanteuses, choisies parmi les meilleures du pays, sont accompagnées par un groupe de musiciens qui jouent de deux cithares, d’une flûte, d’une vielle, d’un hautbois et d’un tambour. Les textes des chansons, dont on trouvera la traduction intégrale, reflètent tous les aspects de l’âme coréenne, depuis la fantaisie la plus débridée jusqu’à une intense nostalgie.

Dernière mise à jour le mercredi 13 avril 2016
Crédit photo : Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris