La Métropole du Grand Paris fête sa première année

Le 23 janvier 2017, Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris, Anne Hidalgo, 1ère vice-présidente, et des membres du bureau ont présenté les vœux de la métropole et fêté sa première année d'existence.

Chacun a salué avec enthousiasme et fierté la pertinence et l'efficacité du modèle de gouvernance partagée de cette institution, respectueuse de chaque ville et associant toutes les sensibilités politiques.

Les élus privilégient les convergences aux clivages partisans pour répondre à de nombreux défis comme celui de la pollution de l'air ou de la réduction des inégalités et dessiner la métropole de demain, inclusive, durable et bienveillante.

Un signal fort lancé au monde dans la perspective d’une organisation des Jeux 2024

Anne Hidalgo,
Maire de Paris

Cette cérémonie fut aussi l’occasion de se féliciter du travail accompli dans cette première année.

Des initiatives déterminantes

Avant même le transfert des compétences opérationnelles, la métropole a lancé des initiatives déterminantes comme "Inventons la Métropole du Grand Paris", le plus grand concours d'urbanisme d'Europe qui permet à des équipes du monde entier de repenser 61 sites (225 hectares) répartis sur tout le territoire. Paris participe pleinement à cette démarche créatrice de richesses, d'emplois et de logements. La ville partage son expérience des appels à projets et 7 sites dont Paris est propriétaire sur le territoire parisien ou dans la métropole (2 hectares et demi situés dans l'Arc de l'innovation) ont été sélectionnés.

Pour gommer l'effet frontière entre les territoires, faciliter les mobilités des habitants, réduire les fractures territoriales, mais aussi améliorer la qualité de l'air et les économies d'énergies, la métropole a signé avec l'Etat "le Pacte métropolitain d'innovation" (16 millions d'euros en 2017 dont 5,4 millions d'euros de subventions pour les franchissements entre Paris et les communes limitrophes) et créé un Fonds d'investissement métropolitain (FIM). 6,5 millions d'euros ont été mobilisés en 2016 pour soutenir les projets des communes et des territoires tels que celui de la passerelle du Cambodge reliant la Cité Internationale Universitaire de Paris 14e à Gentilly dans le Val-de-Marne (200.000€).

D’autres actions illustrent la diversité des interventions métropolitaines telles que son soutien apporté aux communes sinistrées par les dernières inondations (1 million d’Euros) ou son engagement, dans le cadre de la candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, à participer à la construction de la piscine olympique de Saint-Denis.

En 2017, une nouvelle phase

Avec le partage des compétences entre elle et les territoires pour les opérations d’aménagement et les actions de développement économiques, la préparation des prises de compétences environnementales, l’élaboration progressive des grands schémas stratégiques (plan climat-air-énergie, plan métropolitain de l’habitat et de l’hébergement et schéma de cohérence territoriale), l’institution devra s’ouvrir aux citoyens, partager les enjeux du Grand Paris pour co-construire le projet métropolitain.

Paris a toute sa place dans ce nouvel ordre territorial, véritable trait d’union entre les territoires et les villes du Grand Paris, elle mettra tout en œuvre pour soutenir la dynamique métropolitaine car pour Anne Hidalgo «L’avenir de Paris, c’est le Grand Paris». 

Dernière mise à jour le mercredi 22 février 2017
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.