En immersion au Forum des images

Le Forum des images est une véritable institution en plein cœur de Paris. Il a été inauguré en 1988 et constituait une vidéothèque mettant à disposition du public la mémoire audiovisuelle de Paris. Il évolue en 1998 et célèbre maintenant le cinéma et l'image au sein d'un espace unique, à la fois reconnu par les professionnels et plébiscité par le public. 

Au Forum des images, on trouve des salles de cinéma, une salle des collections, une programmation autour de cycles et festivals, un espace pour se restaurer ou boire un verre. On peut s'y perdre une journée entière et y croiser différents publics, familles, habitués, aficionados du cinéma et néophytes.

Forum des Images
Le Forum en quelques chiffres

- 320 000 spectateurs pour 2 000 séances chaque année
- Au moins 4 séances quotidiennes, 6 jours sur 7
- 5 cycles thématiques et plus de 15 festivals et événements par an
- 7 500 films numérisés et 3 regards pour les découvrir : le monde, le cinéma, Paris
- 350 invités venus du monde entier
- 5 salles de cinéma de 30 à 444 places
- 1 bar-restaurant

Une structure innovante et constamment en évolution

Diana-Odile Lestage, responsable du service de presse du Forum des images nous accueille les yeux brillants d'un intérêt toujours intact pour le cinéma: «Le Forum est un espace innovant et ce, depuis sa création. C'était à l'origine une vidéothèque, la mémoire audiovisuelle de la Ville de Paris, sorte de bibliothèque de films, à la différence qu’on les consulte sur place et qu'on ne les emporte pas avec soi». Un endroit prototype et à la pointe de la technologie. À l'époque, deux robots aux bras mécaniques allaient chercher les supports et les inséraient dans des lecteurs. «Des Japonais étaient même venus étudier le dispositif»!... Le Forum collecte encore aujourd'hui tous les films tournés à Paris ou en lien avec la capitale, de 1895 à aujourd’hui. «On peut y voir aussi bien "Les Triplettes de Belleville", que "Clean" d'Olivier Assayas ou les films des frères Lumière tel que "Promenades au Jardin d’acclimatation"».

Forum des Images

Fermé de 2005 à 2008, des travaux de rénovation ont été effectués. «C'est un espace particulier car cloisonné, un lieu souterrain, dit Diana-Odile, il fallait donner une impression d'espace, recréer des volumes». La lumière est très présente, les formes arrondies, les couleurs aux tons de rose et gris, ainsi que des piliers argentés habillent le lieu qui apparaît à la fois douillet et reposant. «On a aussi fait une ouverture sur la rue du Cinéma, passage très fréquenté à l'intérieur du Forum des Halles, ce qui crée un contraste entre la tranquillité du lieu et la frénésie des magasins».

La programmation des cycles et festivals

Le Forum des images propose chaque année des cycles d'un à deux mois offrant une programmation éclectique sur des thèmes de société. Des films mais aussi des cours de cinéma, des conférences accessibles sur leur site internet, des dossiers numériques illustrés de photos, des extraits de films, des playlist... «Il y a eu cette année le programme "C'est magique"..., et puis "Liberté, Égalité, Fraternité?", notre devise mise en question à travers 70 films, faisant écho à l'actualité» précise Diana-Odile. Chaque cycle développe un thème en lien avec la société afin de comprendre comment les cinéastes, quelle que soit l'époque, s'en emparent, le représentent. «La thématique du mois d'avril,"Manger!", pose diverses questions: qu'est-ce que ce rituel, manger, dit du lien social, avec qui partage-t-on son repas, que choisissons-nous de manger et qu'est-ce que ça dit de nous? Le repas est une scène récurrente au cinéma, de la comédie au fantastique! À travers des questions qui intéressent un large public, on essaye de traduire comment le cinéma raconte notre époque, les époques, et quelle est sa place dans notre histoire commune, au sein de la mémoire collective».

Festival Un état du monde... 2014/ Forum des Images

Les festivals sont plus courts mais tout aussi riches, tel que le Carrefour du cinéma d'animation, dont certains longs métrages présentés en avant-première sont projetés six mois plus tard au Festival d'Annecy ou le Festival Séries Mania. Diana-Odile précise: «Montrer des séries dans une institution dédiée au cinéma, il fallait le faire, on est parfois un peu précurseur». Dans un autre registre, le Festival Cinéma au clair de lune, en plein air aux mois de juillet-août. «Chaque soir on projette un film, souvent issu de nos collections, dans un arrondissement différent, dans des lieux emblématiques comme la Butte-Montmartre, la place des Vosges, la pelouse de Reuilly».

Le Festival Tout-Petits Cinéma est emblématique du Forum: «La mission d'éducation à l'image est, depuis la création du Forum, très importante pour nous explique Diana- Odile, c'est pourquoi nous avons deux séances par semaine en plus du festival qui existe depuis dix ans». Il est réservé à un très jeune public, de 18 mois à 4 ans. «Cela peut sembler étonnant mais il y a quelques petites choses à respecter, comme ne pas montrer de long métrage, beaucoup trop long pour un jeune public. Les séances durent 35 minutes et les films choisis sont adaptés à la sensibilité des tout-petits. À partir des films, nous proposons à des artistes du spectacle vivant de créer une bande sonore qu'ils jouent en direct, et ce sont de véritables cinés-concerts. Pour la dernière édition, on a eu plus de 10 000 spectateurs en une semaine, on avait parfois jusqu'à 300 poussettes garées près de l'escalier!...» Le plus important étant à chaque fois d'accompagner les enfants et de contextualiser ce qui se passe: «On va éteindre la lumière, on va regarder l’histoire d'un petit hérisson...» On a presque envie de retomber en enfance.
«On est à la fois créateur et producteur de nos propres festivals mais on en accueille aussi certains comme La Quinzaine des réalisateurs ou le Cinéma du réel».

La mémoire audiovisuelle de Paris

La salle des collections, véritable patrimoine sur Paris, est unique au monde. Avec plus de 5 000 heures d’images, elle recèle des pépites filmées de 1895 à nos jours: longs métrages tournés à Paris, courts métrages des débuts du cinéma, films d’animation, documentaires, clips, publicités, images d’archives... Ces œuvres sont consultables sur écran individuel, seul ou à plusieurs. «On peut aussi y réserver un petit salon pour venir y voir un film entre amis ou en famille, par exemple à l'occasion d'un anniversaire, un cinéma à la carte et pour tous» ajoute Diana-Odile.

Photo Salle des collections copyright Nathalie Prebende

Elle nous fait alors visionner un petit film amateur incroyable d'un touriste japonais datant de 1937, colorisé, montrant Paris et l'Exposition universelle mais aussi des images de la Russie et des drapeaux de l'Allemagne nazie qui font froid dans le dos au milieu de tant de poésie. «Parfois les gens nous amènent des films de famille, ils n'ont plus de support adéquat pour les regarder. Nous les numérisons, puis nous leur donnons une copie et nous mettons ces films amateurs à disposition dans la salle des collections. Si nous les projetons pour un événement, on leur demande bien sûr l'autorisation».

Un lieu d’échanges et de rencontres autour du 7e art

Au sein de sa programmation, le Forum des images propose des débats ouverts à tous et donne la parole à des professionnels et personnalités du cinéma qui viennent exposer leur vision du 7e art : philosophes, sociologues, historiens… Les Master Classes, rencontres et cours de cinéma, ont déjà réuni de très grands noms comme Michael Caine, Isabelle Huppert, Francis Ford Coppola, Costa-Gavras, Gérard Depardieu, Amos Gitaï, James Gray, Mike Leigh, Agnès Varda…
«La Master Class est un rendez-vous mensuel, un grand réalisateur ou acteur parle de son environnement artistique, son imaginaire... Nous avons inauguré ces propositions à partir de 2008, on voulait plus d’interventions, de paroles, les gens étaient curieux de ça». Les cours, tables rondes, conférences sont donnés par des critiques, journalistes, professeurs de fac, historiens. Tout est capté par les soins du Forum et peut être visionné ultérieurement sur le site du Forum ou dans la salle des collections. Leur service de production a toujours filmé et rendu compte des chantiers urbains parisiens, «le dernier documentaire en cours concerne les travaux aux Halles commencés il y a quatre ans» conclut Diana-Odile.

MasterClass Daniel Auteuil/Forum des Images

Une institution toujours en ébullition

«Notre directrice, Laurence Herszberg, emmène constamment l'équipe vers de nouveaux projets, explique Diana-Odile, nous sommes tous très motivés, certains sont là depuis longtemps, moi-même depuis treize ans et je ne me lasse pas. On nous dit souvent que l'accueil est sympathique à tous les niveaux, publics, administratifs. Nous sommes concernés par notre travail, concentrés sur notre mission de service public et cela se perçoit».
Les projectionnistes du Forum sont rompus à tous les formats et tous les supports, bobines 35 mm, 16 mm, numériques... Les conditions de visionnage dans les salles de projection, dont la plus grande a une capacité de presque 500 places, sont optimales, tant au niveau du son que de l'image.

Grand Foyer du Forum des images

«Notre Institution a toujours été soutenue par la Ville de Paris, notre tutelle, y compris nos projets, même le Festival Pocket Film, auquel personne ne croyait en 2005 et qui pourtant a révélé que l'on pouvait faire des films avec son téléphone portable.» Le Forum présentera prochainement un festival consacré à la réalité virtuelle, «C'est drôle, quand on pense à toutes les archives dont nous disposons et nous allons maintenant traiter de la réalité virtuelle, interroger l'émergence de cette pratique audiovisuelle, c'est incroyable!» On pense alors à cette phrase que Diana-Odile nous a fait partager précédemment: «On regarde des images et on se demande ce qu'elles disent de notre monde». Un monde et une institution, le Forum des images, qui évoluent décidément de concert.

Forum des Images
Dernière mise à jour le lundi 9 mai 2016
Crédit photo : Forum des Images

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris