Des vergers dans les écoles

Des vergers pédagogiques vont être installés dans les écoles disposant de suffisamment de place et d'ensoleillement pour que les arbres puissent fructifier. Une belle façon de faire découvrir aux jeunes citadins comment poussent les fuits des étalages des supermarchés. Ils auront aussi le plaisir, rare en ville, de goûter pommes, poires et prunes cultivées par leurs soins !

Vendredi 28 novembre 2015, Anne Hidalgo a inauguré, aux côtés de petits parisiens, un verger planté dans la cour de l’école Maurice d’Ocagne. Les vergers et les potagers pédagogiques seront déployés dans de nombreuses écoles parisiennes d’ici fin 2015. Cette opération, impulsée par Pénélope Komités et d’Alexandra Cordebard, adjointes à la Maire, marque le coup d’envoi d’une série d’actions visant à réintroduire le végétal dans les écoles et à recréer le lien à la nature dès le plus jeune âge.

Des vergers pédagogiques

Les vergers dans les écoles seront à la fois des lieux d’apprentissage et d’initiation, de sauvegarde d’anciennes variétés, de sensibilisation à l’environnement, à la biodiversité et aux questions d’alimentation. Ils seront entretenus de manière écologique et sans traitement chimique. Les fruits seront récoltés par les enfants et pourront être dégustés.

Parmi les 663 écoles maternelles et élémentaires de la capitale, 350 disposent déjà d’un jardin pédagogique.

Partout où les conditions sont réunies, ( surface de pleine terre disponible, bon ensoleillement, accès facile pour les élèves...) un verger sera proposé. Pour lancer ce programme de création de vergers 6 écoles ont été retenues :


  1. L’école élémentaire de la Brèche aux loups, 12e arrondissement (7 arbres)
  2. L’école maternelle et élémentaire Maurice Ocagne, 14e arrondissement (20 arbres)
  3. L’école polyvalente des Frères Voisins, 15e arrondissement (5 arbres)
  4. L’école maternelle Serge Prokofiev, 16e arrondissement (12 arbres)
  5. L’école maternelle et élémentaire René Binet, 18e arrondissement (13 arbres)
  6. L’école polyvalente Le Vau, 20e arrondissement (11 arbres)


Les vergers, un support pour les activités pédagogiques

Comme les jardins pédagogiques, les vergers constituent un espace privilégié pour impulser un discours et une pédagogie sur l’alimentation, l’écologie, le rôle de la nature en ville et la biodiversité en direction du jeune public.

Les écoles, sur le temps scolaire ou périscolaire, pourront désormais organiser des activités en lien avec la nature et autour du respect de la biodiversité en milieu urbain. A cet effet, chaque école recevra un kit, qui comportera des « bacsac », jardinières en sac qui permettent de planter facilement des potagers, ainsi que des outils de jardinage, des graines et des plantes.

Le verger de l’école Maurice d’Ocagne (14e arrondissement)

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Le projet de verger vient en complément des autres actions déjà entreprises dans cette école en matière de jardinage et de sensibilisation à l’environnement. Le verger est implanté sur une zone de pelouse de 300 m², séparée des deux cours de récréation des écoles maternelle et élémentaire. L’accès des élèves y est donc régulé.

Y sont implantés vingt arbres fruitiers selon une implantation en ligne de façon traditionnelle, avec des arbres plantés tous les 4 mètres environ. Ces arbres fruitiers sont des pruniers, pommiers, poiriers, abricotiers et pêchers, dont les périodes de floraison et récolte sont échelonnées dans le temps, du mois d’août au mois d’octobre. Ont été choisies des variétés anciennes d’Île-de-France. Afin de renforcer la diversité, les variétés sélectionnées pour les 20 arbres fruitiers sont toutes différentes.

Il existe différentes formes d’arbres fruitiers, allant des formes de plein vent aux gobelets ou fuseaux. Pour permettre entretien, récolte, et observation des fleurs et fruits par les enfants, des formes basses ont été choisies en majorité, avec les premières branches démarrant à environ 50 centimètres du sol.

Afin de permettre le développement des arbres dans de bonnes conditions, de la terre végétale a été préalablement mise en place.

Un verger dans la cour intérieure de la mairie du 4e

Une douzaine d'arbres fruitiers ont été plantés dans la cour de la mairie du 4è entièrement réaménagée. Les herbes folles poussent entre les pavés et des bancs pour le repos ont été installés pour une petite pause au calme et à l'abri des bruits de la rue. Le verger se compose de 12 arbres (4 pommiers, 4 cerisiers et 4 poiriers) produisant des fruits comestibles qui seront récoltés par les agents de la mairie, par les Parisiens et par les enfants des écoles tout en offrant une belle floraison au printemps. Ces citadins peuvent ainsi observer les différentes étapes de la pousse et de la fructification et participer à des séances de dégustation et de sensibilisation au goût.

Plus de place à la nature dans l'espace public

Le programme proposé par Anne Hidalgo aux Parisiens porte l’ambition de rendre Paris plus verte en créant de nouveaux espaces verts, en donnant plus de place à la nature dans l’espace public et sur les bâtiments pour construire une ville où la nature n’est plus seulement cantonnée dans les espaces verts.

La relation avec le vivant en milieu urbain est un facteur d’équilibre pour les citadins. Accessible à tous, la nature crée du lien social et apporte détente et harmonie pour tous les âges. Elle joue également un rôle environnemental important en favorisant la biodiversité, en participant à la lutte contre les ilots de chaleurs et en améliorant la perméabilité de la ville (risque d’inondation ou de rejet dans la Seine lors d’épisodes climatiques extrêmes).

20.000 arbres seront plantés à Paris durant la mandature. Ils prendront place dans les 30 hectares d’espaces verts nouveaux, sur l’espace public (Réaménagement de la place de la Bastille, de la place de la Nation…), dans les lieux délaissés, (pieds d’immeuble, mobiliers urbains, murs…)... En complément de tous ces projets, la Ville de Paris souhaite planter des arbres fruitiers dans les écoles et les collèges pour expliquer au jeune public l’importance de la nature en ville et de son respect.

Dernière mise à jour le lundi 1er juin 2015
Crédit photo : F.Grunberg

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris