Des athlètes olympiques dans un collège de Saint-Denis pour les JO 2024

Paris a remis vendredi 3 février 2017 dernier le dossier final de sa candidature au Comité international olympique (CIO). À cette occasion et dans le cadre d’une grande opération de promotion de la candidature parisienne aux Jeux Olympiques 2024, plusieurs athlètes sont venus rendre visite à des élèves du collège Dora Maar de Saint-Denis.

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Le collège Dora Maar est situé en Seine-Saint-Denis, département qui doit accueillir de nombreuses épreuves et devrait héberger le village olympique.
Ainsi, ce vendredi matin, 500 élèves travaillant autour du projet olympique de Paris 2024, y ont reçu la visite de grands sportifs: Teddy Riner, Pascal Gentil, Tony Estanguet, Stéphane Diagana, Mahyar Monshipour, David Smétanine… Tous ont fait le déplacement pour encadrer les élèves et participer avec eux à des activités sportives dans le gymnase. Des petits groupes sont ainsi répartis dans différents ateliers animés par les athlètes.

Une belle surprise

Gian Lucas, du comité de candidature de Paris pour les JO 2024, nous explique d'emblée dans le gymnase: «Ici, c'est la partie des animations (boxe, escalade, basket handisport) et des ateliers pédagogiques type "épervier" pour tester les réactions des enfants, si l'un tombe, est-ce que l'autre va s'arrêter pour le relever».

À travers la Semaine olympique et paralympique à l'école, lancée en mi-janvier dans les collèges et lycée, le comité désire laisser un héritage de cette candidature: «C'est la première édition, mais cette semaine a pour vocation à être renouvelée tous les ans, pour que les JO laissent un héritage au-delà des infrastructures et des spectacles, à savoir des valeurs».

Des athlètes au collège Dora-Maar pour la candidature de Paris aux  JO 2024

En parallèle, dans les classes, des groupes d'élèves participent à des ateliers éducatifs. Stéphane Diagana officie en cours d’anglais où les élèves s’attellent à la rédaction d'une lettre visant à mettre en valeur la candidature, dans la langue de Shakespeare. La missive doit être lue par une élève lors de la cérémonie d'ouverture d'un semblant de JO, censée clôturer la matinée.

Gian conclut: «C'est fantastique pour les enfants d'imaginer leur quartier en 2024 investi par les athlètes du monde entier. Et autre point important, les bénéfices immenses pour la ville de Saint-Denis: près de 5 000 logements éco-responsables construits (qui deviendraient par la suite des logements sociaux) et une sensibilisation  aux valeurs liées au climat et à l'écologie».

Sport et handisport au même niveau

David Smétanine, nageur paraplégique multimédaillé olympique et détenteur de plusieurs records, anime l'atelier basket-fauteuil. Il nous lance avec punch et conviction: «Les enfants testent ce matin le foot-basket et voient par eux-mêmes si c'est facile ou pas de se mouvoir. C'est un sport où il faut être super mobile pour être efficace».
Il ajoute: «D'habitude, on observe une vraie scission avec le handisport. Là, on montre aux enfants que les valeurs liées au sport et au handisport sont les mêmes». 
Les élèves ont l'air de s'éclater et se donnent à fond, ils donnent de la voix pour se motiver et partent dans de grands éclats de rire.

Des athlètes au collège Dora-Maar pour la candidature de Paris aux  JO 2024

On a tous eu les yeux qui brillent grâce à de grands champions

David Smétanine,
membre du comité de candidature Paris 2024 et athlète paralympique

Un final en forme de cérémonie de clôture de JO

En fin de matinée, tout le monde se réunit das le gymnase. Teddy Riner galvanise le public et offre une démonstration de basket sur ses deux jambes puis en fauteuil. Puis les élèves présentent aux athlètes, à la presse et à leur camarade un semblant de cérémonie d'ouverture de JO et la lecture d'une lettre en anglais, rédigée lors d'un atelier et adressée au CIO. 

Des athlètes au collège Dora-Maar pour la candidature de Paris aux  JO 2024

« C’est ici que sera le cœur de ces Jeux (...) parce que vous y participerez peut-être comme volontaires, dans l’organisation ou même comme athlètes. On a envie de partager cette passion avec vous, car ces JO, c’est aussi pour vous. » a rappelé aux élèves de Dora-Maar Tony Estanguet, le coprésident du comité de candidature parisien. D’ici septembre, un million de jeunes recevront la visite de sportifs réputés dans leur école, collège ou lycée, comme à Saint-Denis ce vendredi :

Au moment de partir, en traversant la cour de l'établissement, Brian et Manon, respectivement en 6e et 5e, nous apostrophent: «Vous pouvez signer notre tee-shirt pour les JO, on veut le plus de signatures possibles?" Ils ont pratiqué de l'escrime en atelier ce matin et appris «qu'il ne faut pas se décourager et qu'il faut faire des sacrifices pour y arriver». Puis c'est Souleymane qui nous implore du regard: «Si je m'évanouis, il va venir Teddy Riner?»  On lui conseille plutôt, en réfrénant notre rire, d'aller faire un tour dans le gymnase voir si le champion est encore là.

Dernière mise à jour le mardi 21 février 2017

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.