DataCity : découvrez les start-up qui vont révolutionner la ville 

Paris lance avec le Numa, au cœur du Silicon Sentier, une série d’expérimentations qui concerne directement tous les citoyens et usagers de la capitale, à travers un programme d’innovations ouvertes pour penser la ville moderne de demain. Explications.

Améliorer la consommation énergétique des bâtiments parisiens, optimiser les déplacements, trouver des solutions pour rendre la ville plus propre, augmenter la végétalisation… Dans le cadre du programme DataCity organisé avec le soutien du ministère de l'Économie et des Finances par le Numa, la Ville de Paris et cinq prestigieux partenaires industriels, des challenges décisifs pour l'avenir ont été proposés à des start-up préalablement sélectionnées.

L'objectif : en partant des centaines de milliers de données éparses, appelées communément Big Data, et des expériences d'usagers, imaginer les solutions les plus innovantes et les expérimenter grandeur nature pour contribuer à l'émergence concrète d'une smart city («ville intelligente» en anglais), capable de rivaliser avec des mégapoles telles que Montréal ou Chicago.

Les start-up sélectionnées

Pendant deux semaines, cinq start-up travaillent et échangent au Numa, sous l'égide des «mentors» de cette jeune mais déjà célèbre société (grâce à laquelle, en 2013, le quartier du Sentier a été rebaptisé «Silicon Sentier», du nom d'une association d'entreprises innovantes basée dans le quartier historique du Sentier). Au deuxième étage du bâtiment de la rue du Caire, analystes de données (data analysts), graphistes, spécialistes de tests-utilisateurs (user research), entrepreneurs... sont mobilisés pour accélérer l'expérimentation et le développement des projets portés par ces cinq heureuses élues.

Les cinq candidats sélectionnés sur les 200 dossiers déposés ont su relever les défis urbains proposés

Jean-Louis Missika,
Adjoint à la Maire de Paris chargé de l'urbanisme, de l'architecture, du Grand Paris, du développement économique et de l'attractivité

Trois questions à Alice Bonnet, coordinatrice de DataCity au Numa

DataCity, concrètement qu'est-ce que c'est ?

Alice Bonnet : DataCity est un programme d'innovations ouvertes pour résoudre les problèmes de la ville moderne à partir de l'expérience des usagers-utilisateurs et des nombreuses données existantes. Tout a démarré par un appel à projets lancé le 7 janvier dernier auquel 200 start-up candidates ont répondu. Il a été clos le 7 février et le 16 février, cinq start-up ont été sélectionnées par la Ville de Paris, le Numa et les partenaires industriels qui ont accepté de nous accompagner dans cette aventure: Vinci Energies, Setec, Suez Consulting, Nexity et Cisco. 

Vous parlez des «problèmes de la ville moderne», quels problèmes ont été identifiés?

Alice Bonnet : Optimiser la consommation énergétique des bâtiments ou les déplacements de proximité, tels que ceux effectués dans la capitale par les Traverses, ces mini-bus qui relient et desservent des quartiers excentrés, par exemple, sont typiquement des problématiques qui se posent à la smart city parisienne.
Être en capacité d'analyser efficacement les données liées aux usages et aux évolutions d'usage d'un espace public particulier, est essentiel pour une ville telle que Paris qui engage d'importants réaménagements urbains, notamment de certaines de ses grandes places. On peut également songer aux moyens de rendre la ville plus propre ou, dans un autre domaine, d'identifier et de reconquérir les espaces bâtis habitables inexploités, de localiser et de dénombrer les chambres de bonne, etc.

Qu'est-ce qui s'est passé pendant ces deux semaines au Numa?

Alice Bonnet : Les start-up engagées dans la démarche ont pu échanger et mutualiser leurs méthodes et leurs savoirs, et notre réseau de mentors les a aiguillés et soutenus pour coller au plus près des usages pour une meilleure prise en compte des besoins de l'usager-utilisateur final, c'est notre préoccupation majeure, ici, au Numa. Nous considérons que Paris est un terrain d'expérimentation qui offre d'innombrables opportunités concrètes.
Par ailleurs, la volonté de la Ville et la cohérence de sa démarche la place, de fait, dans la catégorie des grandes smart cities mondiales aux côtés de villes comme Chicago ou Montréal.
Répondre aujourd'hui à la question : «qu'est-ce qu'un grand groupe industriel et une petite start-up peuvent faire ensemble ?» nous paraît essentiel et cela a été le fil rouge de ces deux semaines. Un exemple : Cisco, l'entreprise informatique américaine spécialisée dans les serveurs et les réseaux, a, grâce à des capteurs, amassé énormément de données d'usagers de tous ordres – en l'occurrence, les usages piétons et automobilistes, mais également relatives au bruit – sur la place de la Nation. Problème : l'exploitation de ces méga-données n'est pas forcément aisée et c'est justement ce à quoi s'est attelée l'une des start-up du DataCity. Dans la perspective du prochain réaménagement de ce lieu emblématique, cela peut s'avérer très utile.

Padam, la mobilité à la demande

Parmi les cinq lauréats, la start-up Padam a été sélectionnée dans la catégorie mobilité, pour s’intéresser au transport de proximité à la demande. Son terrain d’expérimentation sera le 19e arrondissement, en particulier la ligne de bus de quartier qui le dessert en partie, la Traverse Ney-Flandre (ligne 591). Afin de comprendre les besoins spécifiques liés à cette ligne de bus mise en place par la Mairie de Paris en 2007, la start-up va analyser des données locales de déplacements et partir à la rencontre des habitants du quartier.

Si vous vous déplacez dans le 19e arrondissement, n’hésitez pas à répondre à ce court sondage pour les aider à mieux comprendre vos besoins de déplacement ! 

                                                          > Questionnaire <

Qucit, le «tactical urbanism» à l'œuvre

Sur des questions d’aménagement urbain, Qucit expérimentera place de la Nation – à partir d’un grand nombre de données, notamment via un sondage sur le terrain – la mise en place d’un indicateur de confort des piétons permettant de quantifier l’impact des réaménagements sur les places publiques.

Qucit s’appuiera notamment sur les données de l’expérimentation menée en parallèle place de la Nation avec Cisco. Cette démonstration vise à mesurer les différents usages liés aux déplacements sur la place (véhicules motorisés, vélos, piétons) ainsi que les pollutions atmosphériques et sonores.

Openergy s'attaque à la mutualisation énergétique

Openergy, spécialiste de l’analyse et du suivi énergétiques, utilise des données de consommation de bâtiments réels (une crèche municipale, un immeuble de bureaux, un complexe résidentiel) pour évaluer le potentiel de réduction de la consommation en mutualisant leurs flux et consommations énergétiques.

Openergy souhaite réduire le risque associé à un projet de mutualisation énergétique en travaillant sur un îlot virtuel.

Avec eGreen réduisez vos consommations énergétiques

eGreen, qui aide à réduire les consommations d’énergie dans le logement grâce à des capteurs posés sur les réseaux d’électricité, d’eau et de gaz, teste l’efficacité de challenges d’amélioration des comportements de consommation des utilisateurs de deux immeubles de bureaux.

Sensewaves, la prédiction d'anomalies de consommation électrique

Sensewaves, une start-up d’experts en analyse de données, teste ses solutions de détection d’anomalies dans les courbes de consommation auprès des gestionnaires des bâtiments collectifs.

L’objectif sera d’obtenir un meilleur engagement des utilisateurs et des gestionnaires dans des démarches d’optimisation de leur consommation sur la base d’analyses de séries temporelles.


Dernière mise à jour le lundi 4 avril 2016

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris