Dans les coulisses de l’usine d’eau non potable d’Austerlitz

Ce «Beaubourg souterrain» était ouvert gratuitement pour les Journées du patrimoine. Visite en avant-première.

Rue Paul-Klee (13e), un dragon transparent s’enfonce sous la chaussée. « La danse de la fontaine émergente », sculpture du plasticien franco-chinois Chen Zhen, marque l’entrée d’un lieu méconnu des Parisiens. Derrière une façade en métal, le public pouvait découvrir, à l’occasion des Journées du patrimoine les 19 et 20 septembre, l’usine d’eau non potable d’Austerlitz. 

Usine d'eau non potable d'Austerlitz

C’est l’une des trois usines parisiennes - gérées par Eau de Paris - consacrées à cette eau destinée à l’arrosage des parcs et jardins, au nettoyage des rues et des égouts ou encore au remplissage des rivières et lacs artificiels.

Paris.fr vous avait présenté en juillet dernier l’usine de la Villette (voir notre reportage), qui produit 78% de l’eau non potable de la capitale. « À l’usine d’Austerlitz, 4200 m3 transitent par heure », explique Florian Galliot, technicien de maintenance et d’exploitation. Cela représente 15% du total parisien.

Vue sur les conduites du bassin d'Austerlitz

Un site historique

Ouverte en 1994, l’usine actuelle est installée sur un site historique. C’est là, en 1876, qu’est construite à l’initiative d’Eugène Belgrand, une usine de pompage des eaux de la Seine.

La visite nous plonge à 20 mètres de profondeur, bien en dessous du niveau de la Seine. Surnommée « le Beaubourg souterrain », l’usine est constituée d’un impressionnant réseau de conduites. Pour suivre le cheminement de l’eau, mieux vaut connaître les codes couleurs : du bleu pour celle qui part vers le réservoir de Villejuif, du rouge pour Charonne et du vert pour le réseau relié au canal de l’Ourcq.

Vue sur une conduite d'eau

Une eau filtrée

Ici, l’eau n’est pas traitée mais simplement filtrée. Si l’eau est puisée dans la Seine, de gros tamis entrent en action pour bloquer les déchets. Avec parfois d’étonnantes trouvailles : « On a récupéré récemment un énorme poisson, témoigne Florian Galliot. C’est probablement un petit poisson qui est entré dans le réseau avant de grossir dans l’usine ». L’usine reçoit également l’eau filtrée par sa consœur de la Villette. Elle est alors simplement stockée avant de repartir vers Charonne ou Villejuif.

Dernière mise à jour le vendredi 22 janvier 2016
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris