Comment Paris se prépare à une crue

La Ville de Paris a testé pendant deux jours, mardi 29 et mercredi 30 septembre, le dispositif de crise mis en place en cas de crue de la Seine. Cet exercice en temps réel était une préparation à l’exercice global prévu en mars 2016, en lien avec la commission européenne. Reportage au cœur de la cellule dédiée.

Un dispositif de crise spécial crue

«Nous avons reçu une information météorologique inquiétante. Il est important de nous mettre en vigilance» : Matthieu Clouzeau, chef de la salle de crise lance la première alerte. Il est 9h30 place Baudoyer (4e) le 29 septembre dernier. Face à lui, les vingt directions  de la Ville de Paris et treize partenaires de la collectivité parisienne (ERDF, GRDF, RATP, SNCF...) sont rassemblés. 

C'est ici, à la cellule de crise de la Ville que se joue, en temps réel et pendant deux jours, un scénario inconnu dans la capitale : une crue comparable à celle de 1910.

«C'est le premier exercice de cette ampleur, détaille Matthieu Clouzeau. Chaque année, nous avons une chance sur 100 d'atteindre le niveau de 1910 (NDLR : 8.62 m sur l'échelle hydrométrique du pont d'Austerlitz). Une crue toucherait de nombreuses personnes, et les réponses doivent être coordonnées».

Cet exercice est une étape intermédiaire à l'exercice majeur organisé par la Préfecture de Police avec près d'une centaine d'acteurs publics et privés entre le 7 et le 18 mars 2016. L'exercice EU Sequana 2016, sur financement européen, simulera une crue majeure en Île-de-France. Il constituera une excellente opportunité pour tester la gestion de crise francilienne et mettre en place le mécanisme européen de protection civile.

Un scénario fictif pour deux jours d'entraînement

Cellule de crise de la Ville de Paris

Outre cet exercice, cette cellule est activée lors des pics canicule ou en cas de pandémie grippale, Des bulletins météo et des séries d'événements s'affichent en direct sur un grand écran. Personne ne connaît le déroulé du scénario des deux journées d'entraînement. Un téléphone sonne : c'est un (faux) journaliste de BFM TV qui appelle le PC de crise. Il veut savoir si les parkings souterrains de la ville sont fermés. À 10h45, un premier seuil est franchi : la Seine a atteint les 3.20 mètres. La Direction de la voirie et des déplacements ordonne la fermeture de voies sur la rive gauche.

Cellule de crise de la Ville de Paris

Sur les quais, les commerçants connaissent les risques  

Alain patron du Louis Phillippe

Face au pont Louis-Philippe (4e), Alain ne craint pas la crue. «J'ai ma lampe de poche, mon sifflet et ma corne de brume», sourit le patron du restaurant «Le Louis-Phillippe». Que fera-t-il en cas de crue centennale : «Je monte à l'étage !» Et lorsqu'on évoque la grande inondation de 1910, il évoque celle... de 1658 ! En février de cette année-là, le fleuve monte à la hauteur record de 8.96 mètres ! Soit 34 cm de plus qu'en 1910... Mais Alain a une pensée pour ces collègues commerçants des berges de la rive gauche : «Que-va-t-il se passer sur les quais bas ?»

Un café-restaurant au bord du fleuve

Nicolas Lefevre scrute avec attention la Seine et ses caprices. Le patron du café-restaurant «Les Nautes», situé près du pont Sully, possède la seule terrasse sur le fleuve ouverte toute l'année. «L'eau est déjà montée sur la route, explique-t-il. En mai dernier, elle a gagné 2 mètres en deux jours !» Son restaurant n'a pas trouvé d'assureur pour la crue, car il est situé en zone inondable. «Tout est démontable, même le bar», précise-t-il. Idem pour sa terrasse, car il ne doit pas gêner le cours du fleuve. Les prises électriques sont, elles, posées à 2 mètres de hauteur. Nicolas vit donc avec ce risque de crue : «Ce n'est pas si grave, on a un bel emplacement», relativise-t-il...

En vidéo : exercice de préparation de la crue au Bassin de la Villette

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Que faire en cas de crue ?

À l’annonce de la montée des eaux il faut se tenir informé par la radio et la presse, par les services d’information qui fonctionnent en situation de crise (Direction régionale de l’environnement, préfecture de Police, ville, diffusion de bulletins de crue et son évolution, site internet vigie crue...) :

  • Surveiller les caves et évacuer les parkings inondables
  • Sur l’éminence du débordement de la seine :
  • Écouter la radio pour connaître les consignes à suivre
  • Ne pas téléphoner pour libérer les lignes pour les services de secours
  • Ne pas aller à pied ou en voiture dans les zones inondées
  • Couper l’électricité et le gaz
  • Fermer les portes fenêtres et soupiraux
  • Enlever des sous-sols et rez-de-chaussée inondables les produits polluants et dangereux
  • Se tenir prêt à évacuer les lieux à la demande des autorités (penser à se munir des documents d’identité et fermer les locaux évacués)
  • Avoir à disposition une radio fonctionnant sur piles
  • Avoir des lampes électriques à piles

Que fait la Ville pour prévenir les crues? 

Scénario de crue à Paris

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

 1910, la crue référence

8.62 mètres : le 28 janvier 1910, ce niveau record est atteint sur l'échelle hydrométrique du pont d'Austerlitz. La montée des eaux s'effectue en une dizaine de jours. La décrue durera 35 jours ! La catastrophe touchera de nombreux quartiers de Paris et des villes riveraines. Dans la capitale, 20 000 immeubles sont inondés.

Crue de la Seine en janvier 1910. Paris, boulevard Diderot, XIIème arr.

La crue, boulevard Diderot (12e) © Neurdein : Roger-Viollet

Crue de la Seine. Paris, avenue Daumesnil, janvier 1910.

La crue, avenue Daumesnil (12e) © Neurdein : Roger-Viollet

Dernière mise à jour le mardi 15 mars 2016
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris