Benenova innove avec le bénévolat «à la carte» 

  • 12 décembre 2016
  • Mis à jour le 13 décembre 2016
  • Agir

Benenova est une plateforme qui propose une nouvelle façon de s’engager localement et selon ses disponibilités, via des actions courtes et concrètes. Fondée par la pétillante Stéphanie Andrieux, la plateforme propose une forme innovante de bénévolat «à la carte» qui pourrait bien changer l’engagement citoyen.

Vous êtes étudiants, salariés ou jeunes retraités super actifs. Votre vie est déjà bien remplie mais vous aimeriez donner un peu de temps à une action citoyenne.
Benenova est fait pour vous ! 

Benenova : pour bénévolat et innovation. Benenova apporte en effet une réponse à ceux qui veulent agir mais n’ont pas toujours le temps de s’investir dans une association sur du long terme. On y trouve des actions ponctuelles (en général de 2 heures) tout de suite réalisables et tout à fait concrètes. En choisissant de miser sur la temporalité plutôt que sur la cause ou l’association à soutenir, la plateforme permet de s’adapter aux agendas, en laissant libre de choisir ce pour quoi on a envie de s'engager et en multipliant les expériences.

Comment ça marche?

Plus simple et plus réactif il n’y a pas ! Déjà, sans inscription, on a accès à toutes les actions possibles sur la semaine ou les quinze jours à venir. On choisit librement et si on est prêt à se lancer, on s’inscrit et on sélectionne l’action. Quasi instantanément, on reçoit un e-mail qui récapitule la mission.

Nous avons testé : inscrit le mardi pour une action ayant lieu le jeudi de 10h30 à 12h30 à la Ressourcerie créative (au sein des Grands Voisins), la description annonçait : trier pour recycler et passer un bon moment. Quelques heures avant l’action, un SMS nous a confirmé le lieu, la date et le contact de la personne qui allait nous accueillir. Sur place nous avons rencontré Kelly et Maëlle, bénévoles aussi. Vincent de la Ressourcerie nous a fait visiter les lieux et nous avons commencé «l’action». Sur place, il s’agissait de trier et ranger les livres de la librairie, avec Marie, ancienne libraire, salariée de la Ressourcerie. et Harriet, arrivée la première fois par Benenova et devenue bénévole permanente du lieu. Bilan : nous n’avons pas vu le temps passer et tout s’est déroulé comme annoncé, (le «bon moment» prévu, compris!)

Un concept né sous le soleil de la Californie

C’est Stéphanie Andrieux qui est à l’origine de cette belle idée. Elle a ramené le concept de San Francisco où elle vivait et où elle travaillait pour un système semblable. En rentrant à Paris, elle garde cette idée dans sa besace et travaille dans le milieu associatif. Elle a alors vent d’expériences pas toujours réussies dans le bénévolat et elle fait le constat que l’engagement a changé. «De plus en plus de citoyens voulant agir ponctuellement –ou avec peu de disponibilité– , ne trouvaient pas où s’engager car les propositions de missions bénévoles étaient pour la plupart sur le long terme et de l’autre côté, les associations préféraient "éviter" ces bénévoles demandant trop de coordination pour peu de temps au sein de l’association.» Elle repense alors au modèle californien. Elle mobilise ses amis et des associations qu’elle connaît et lance une première batterie d’actions ciblées dans le temps. Cela prend tout de suite. Elle fonde ainsi l'association Benenova.

Une multitude de possibilités d'être utile

«On fait du bénévolat en équipe, précise-t-elle, on n’est pas tout seul car je suis persuadée que "faire ensemble" peut être un moteur de rencontres intéressantes et de lien social. On propose à chaque fois une action concrète qui ne demande pas de compétence. Et on est tous au même niveau, pour pouvoir s’y mettre tout de suite. Et pour des actions plus "délicates" avec des publics fragiles, s’il y a un besoin de formation, 20 minutes y sont consacrées» décrit-elle. Ainsi, on trouve multitudes d'actions : on peut lutter contre la précarité en aidant à l'accueil des réfugiés avec Utopia 56 ou en servant des repas chauds avec l’Armée du Salut. On peut aussi agir pour l’environnement en participant à la création d’un potager urbain ou contre le gaspillage alimentaire en effectuant des "glanages" des invendus sur les marchés ou en montant dans la camionnette du Chaînon manquant. On peut aussi conduire des personnes âgées d'une maison de retraite à des spectacles dans leur foyer, guider des aveugles ou se mêler à un public handicapé pour mener une action commune.

On l’aura compris, les choix sont variés et Benenova travaille de très près avec les associations partenaires. «On les rencontre toutes, précise Stéphanie, pour que chaque action soit bien calibrée (accueil, durée, logistique, nombre de personnes, etc.) et qu'elle réponde bien aux besoins de l’association demandeuse». Benenova peut aussi aider à calibrer des actions. Par exemple, plutôt qu’une personne pendant deux jours pour trier des jouets, pourquoi pas cinq personnes pendant deux heures.

Un bénévolat «à la carte» adapté aux trentenaires 

La moyenne d’âge des bénévoles est de 34 ans et parmi les témoignages de bénévoles l’ayant testé, la liberté de choisir son action en fonction de son agenda est plébiscitée. Ainsi pour Olivier: «Benenova fait partie des rares associations à proposer du concret sur le terrain immédiatement», ou pour Audrey : «le concept de bénévolat à la carte correspond bien à mon emploi du temps».

L’association est hébergée à la Conserv’ un lieu qui rassemble des associations du 12e dans les locaux de l’ancien Conservatoire de musique de la rue de Picpus où la municipalité souhaitait offrir ses murs en attendant la reconversion du lieu. «C’est très riche d’être là car on rencontre d’autres associations locales avec lesquelles on peut développer des actions, s’exclame Stéphanie, par exemple les actions de liens sociaux autour de la peinture collective, proposées par Splash Mouv'n Swing».

100 actions solidaires par mois 

L'association a lancé ses premières actions pilotes en novembre 2013 en Île-de-France, puis en avril 2014 à Nantes. Aujourd'hui, plus de 100 actions solidaires collectives sont organisées chaque mois. Elle compte 3.200 bénévoles, 30 supernovas et 100 associations partenaires, en Île-de-France et à Nantes. Elle cherche toujours des bénévoles mais aussi des supernovas: des bénévoles référents qui assurent le lien entre l’équipe «organisatrice» Benenova, les associations et les bénévoles du terrain. Leur rôle est indispensable au bon déroulé de l’action.

Alors convaincus? Pour votre première expérience inscrivez-vous et comme dit Isabelle, une des bénévoles: «Lâchez-vous car quelle que soit la mission, il en ressort toujours quelque chose d'enrichissant et de positif !»

Dernière mise à jour le mardi 13 décembre 2016
Crédit photo : benenova

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.