«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Actualités

La piscine Molitor prépare sa renaissance

crédits : © Roger-Viollet
[05/02/2014]

La première pierre de la future piscine Molitor a été posée ce lundi 17 décembre. Fermée depuis 1989, le complexe aquatique phare de l'ouest parisien devrait voir le jour en 2014. Reportage vidéo et photo.

 

Un lieu mythique


Inaugurée en 1929 par les nageurs médaillés olympiques Aileen Riggin Soule et Johnny Weissmuller - le champion olympique de natation qui incarna "Tarzan" à l'écran- la piscine Molitor est un complexe nautique unique. Avec un emplacement idéal, à proximité du Bois de Boulogne, du Parc des Princes, de Roland Garros et du stade Jean Bouin dans le 16e arrondissement.
L’originalité de la piscine Molitor, construite par l'architecte Lucien Pollet,  réside dans l'association d'une piscine couverte de 33 mètres, entourée de deux galeries de cabines traditionnelle et d'un bassin à l'air libre de 50 mètres entouré de trois étages de cabines bleues et de balustrades blanches.

Le chantier et le futur complexe en images

 

Un peu d'histoire : une piscine et une patinoire

Chaque hiver, la piscine d’été se transformait en patinoire jusqu’à la fin des années 70. Surnommée « le paquebot blanc », la piscine de style Art déco était le lieu de défilés de mode, de galas nautiques et de représentations théâtrales. Elle était aussi utilisée pour l'entraînement des champions français de patinage. Molitor a fermé ses portes en 1989.
En savoir plus: site web sur l'histoire de Molitor

 

La patinoire Molitor, hiver 1941

Deux photos de Molitor, en version patinoire, prises à l'hiver 41. Ces photos nous ont été transférées par un internaute de Paris.fr

Vos photos : Piscine Molitor en 1941


Crédit : François Duriez

 

Des travaux jusqu'au printemps 2014

C'est la renaissance d'une piscine mythique, joyau de l'Art déco. Molitor a entamé une longue phase de travaux jusqu'au début 2014. Située face au nouveau stade Jean Bouin, non loin du parc des Princes, la piscine et ses deux bassins seront totalement reconstruits. Que va-t-on découvrir dans le nouveau Molitor ? Deux bassins (l'un couvert de 33 mètres, l'autre à l'air libre de 46 mètres), un hôtel haut de gamme de 124 chambres, un restaurant et un spa.

>> En savoir plus sur l'avancée des travaux 

Retrouver le style de 1929

La structure actuelle va disparaître. Pourquoi ne pas restaurer le bâtiment de 1929? "Les supports en béton sont beaucoup trop abîmés. Il était très difficile de les conserver", explique Vincent Mezard, chef de projet à Colony Capital, le fonds d'investissement qui rénove le lieu, en partenariat avec le groupe Accor et Bouygues. Un bail emphytéotique, d'une durée de 54 ans, leur a été accordé par la mairie en 2008.

La façade historique conservée

Seule la façade du côté du stade Jean Bouin sera préservée. Et des éléments patrimoniaux de la piscine, telles les balustrades en métal vert, seront présents dans le nouvel édifice. Des échantillons de portes de cabines, de vitraux ou de cabines ont aussi prélevés, comme témoignages du bâtiment dessiné par l'architecte Lucien Pollet (concepteur des piscines Pailleron et Pontoise à Paris). Ils serviront aux artisans pour reproduire des éléments Art déco au sein du nouveau Molitor, qui retrouvera l'esprit des origines.

En vidéo : les explications de Vincent Mezard, chef de projet à Colony Capital 


La piscine Molitor prépare sa renaissance par mairiedeparis

 

Molitor en pratique

Démarré en Octobre 2011, le chantier s’achèvera au printemps 2014 par une phase de mise en place du mobilier et des aménagement intérieurs, de tests et de mise en service progressive des espaces et des fonctions qui permettront de recevoir la clientèle au printemps 2014.

Molitor est situé à l'angle de la rue Nungesser et Coli et de l'avenue de la porte Molitor (16e). Métro : Porte d'Auteuil.

Le chantier en chiffres

- 8000 m3 gravas de démolition
- 1 500 m3 de voiles périphériques (dits voiles par passes)
- 20 000 m3 de terrassement
- 10 000 m3 de béton
- 240 tonnes de treillis soudés et 330 tonnes d’aciers
- 75 000 heures travaillées
Le nouveau bâtiment a été conçu par les agences d’architecture Alain Derbesse Architecte, Jacques Rougerie et Alain-Charles Perrot.