«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Actualités

Contraception, IVG : ce qui change en 2013

crédits : crédits: Jessikaori pour Flickr
[15/02/2013]

 L'Assemblée Nationale a adopté deux mesures importantes pour les femmes: le remboursement à 100% des interruptions volontaires de grossesse (IVG) et le remboursement à 100 % des contraceptifs pour les jeunes filles mineures. En savoir plus sur ces nouvelles mesures applicables dès 2013.

Le remboursement de l'IVG à 100% pour toutes les femmesLe remboursement à 100% des interruptions volontaires de grossesse (IVG) par l'assurance maladie a été voté par l’Assemblée Nationale. Désormais, à partir de 2013, toutes les femmes pourront se faire rembourser cet acte qui coûte actuellement, selon la méthode (médicament ou intervention chirurgicale) et selon le lieu (hôpital ou cabinet médical), entre 200 et 450 euros.
Seules les jeunes filles mineures étaient jusqu’à présent remboursées à 100% par l’assurance maladie.

>  Retrouvez les coordonnées des centres pratiquant l’IVG 
> tous les contacts utiles si vous avez des questions concernant l’IVG 

Des contraceptifs gratuits pour les mineuresToujours dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013, l’Assemblée Nationale a également décidé le remboursement à 100% des contraceptifs, comme la pilule, pour les jeunes filles de 15 à 18 ans. Ce remboursement s’appliquera à tous les modes de contraception pris en charge par la Sécurité sociale.

Depuis la loi de juillet 2001 visant à favoriser l'accès à la contraception et l'IVG (interruption volontaire de grossesse), la contraception peut être délivrée gratuitement et de façon anonyme aux mineures dans les centres de planification et d’éducation familiale.

> retrouvez les coordonnées de centres de planification et d’éducation familiale  
> en savoir plus sur les méthodes contraceptives  

Vidéos

  • Les crèches inter-entreprises : mode d’emploi

    >>Toutes les vidéos

Dossier

  • RSA : mode d'emploi

    DASES - Logo départemental du rSa pour ParisCrédits

    Le revenu de Solidarité active (RSA) garantit un minimum de ressources en complément d’un bas salaire ou en l’absence de tout revenu d’activité.

    Le revenu de solidarité active (RSA) est étendu aux jeunes de moins de 25 ans depuis le 1er septembre 2010.

    Le montant du RSA jeune, est établi sur les mêmes bases que celui du RSA généralisé. Il varie en fonction des ressources et de la situation familiale.

  • Le Crédit Municipal de Paris

    Crédit Municipal de ParisCrédits

    Le Crédit Municipal de Paris (CMP) est un établissement public communal à vocation sociale.

    Le CMP  est la plus ancienne institution financière parisienne : depuis plus de 230 ans, sa vocation est de permettre aux parisiens de faire face à un besoin de trésorerie ou à une difficulté financière passagère ou structurelle. 

  • Le Département de Paris recrute des assistants familiaux

    Assistants de vie scolaireCrédits

    Accueillir à son domicile, un enfant ou un jeune pris en charge par l’aide sociale à l’enfance de Paris, âgé de quelques mois à 18 ans, telle est la mission d'un assistant familial. Il (ou elle) lui apportera un cadre éducatif, un environnement familial stable et concourra à la mise en oeuvre de son projet de vie.