«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Lexique métropolitain

http://www.photo-libre.fr
[29/06/2010]
Retrouvez dans le lexique métropolitain tous les mots qui font la métropole parisienne.

Agglomération : C’est un ensemble urbain de forte densité généralement constituée d’une ville centre et de ses banlieues.

Aire urbaine : C’est un ensemble de communes, d'un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain, et par des communes rurales ou unités urbaines (couronne périurbaine) dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci.

Banlieue : En périphérie d’une grande ville, la banlieue désigne un territoire dense et urbain qui s’étale autour et dans la continuité de la ville centre.

Densité : C’est le rapport entre la population et le territoire sur lequel elle est implantée.
La densité du bâti, de la population et des activités, renvoie à des concepts essentiels de vie en ville : cadre de vie, espace disponible pour se loger, distance et temps de déplacement pour aller travailler, facilité d’accès aux équipements et aux services.

Déplacement : Un déplacement a une origine et une destination, un motif (école, achat, travail, etc.) et un mode de transport. Un aller-retour vaut deux déplacements. Le déplacement est l’unité qui permet de mesurer la mobilité d’une population sur un territoire donné.

EPCI : Etablissement Public de Coopération Intercommunale. L'intercommunalité permet aux communes de se regrouper au sein d'un établissement public pour assurer certaines prestations ou réaliser des projets de développement économique, d'aménagement ou d'urbanisme au sein d’un périmètre de solidarité. Les nouvelles dispositions législatives relatives à l'intercommunalité déterminent trois types de structures :
- les communautés de communes, non soumises à des règles de population ; elles héritent de compétences librement déléguées par les communes membres ;
- les communautés d'agglomération, possibles dans les aires urbaines de plus de 50 000 habitants ; elles doivent exercer des compétences obligatoires (développement économique, aménagement de l'espace, logement, politique de la ville) et des compétences optionnelles (à choisir notamment parmi la voirie d'intérêt communautaire, l'assainissement, l'eau, l'environnement et les équipements sportifs) ;
- les communautés urbaines, envisageables pour les aires urbaines de plus de 500 000 habitants ; elles exercent des compétences obligatoires très larges.

Gouvernance : Alors que le gouvernement suppose une organisation hiérarchique et centralisée du pouvoir, la gouvernance suggère un pouvoir décentralisé et partagé entre plusieurs acteurs, publics ou privés, institutionnels ou associatifs.

Métropole : Une métropole est une ville principale d’un pays ou d’une région qui, de par son rayonnement local et international, joue un rôle majeur dans le développement national.
Elle se caractérise par une forte densité de population, une grande concentration de pôles d’activités économiques créateurs de richesses. Ces pôles sont accessibles, bien reliés entre eux et au reste du monde.

Péréquation fiscale : Sur un territoire défini, redistribution d'une partie de la masse financière perçue par les collectivités locales afin de favoriser une meilleure répartition des richesses et réduire ainsi les inégalités. En Ile-de-France, le Fond de Solidarité Régional des communes de l’Ile-de-France (FSRIF) est un mécanisme de péréquation spécifique qui établit une redistribution entre communes contributrices et bénéficiaires.

Potentiel financier : Il indique la richesse potentielle d’une collectivité locale. Cette notion est plus large que celle de potentiel fiscal car elle prend en compte non seulement les ressources fiscales mais aussi certaines dotations versées automatiquement par l’Etat.

Potentiel fiscal : Il sert à mesurer ce qu’on appelle communément la richesse d’une commune. Il est égal au montant des bases brutes des quatre taxes directes locales, soit la taxe foncière sur les propriétés bâties, la taxe foncière sur les propriétés non bâties, la taxe professionnelle et la taxe d’habitation. 
Le potentiel fiscal permet de mesurer en partie l’inégalité de moyens mais non les différences de mobilisation de ces moyens. Il ne permet pas de mesurer la richesse des habitants de la commune.
Il sert au calcul de l’attribution de toutes les dotations, que ce soit les dotations issues du mécanisme des péréquations verticales, comme la dotation forfaitaire ou la DSU, ou encore de péréquations horizontales comme le FSRIF.

Solidarité territoriale : Au sein d’un regroupement de territoires, l’objectif de solidarité territoriale vise à favoriser le développement équilibré, la réduction des écarts de richesses et d’accessibilité aux services publics entre les territoires. Elle se concrétise au travers de diverses interventions ou dispositions fiscales et financières.

Unité urbaine : C’est une commune ou un ensemble de communes qui comporte sur son territoire une zone bâtie d'au moins

2 000 habitants où aucune habitation n'est séparée de la plus proche de plus de 200 mètres. En outre, chaque commune concernée possède plus de la moitié de sa population dans cette zone bâtie.
Si l'unité urbaine s'étend sur plusieurs communes, l'ensemble de ces communes forme une agglomération multi communale ou agglomération urbaine.

Zone dense : Pour la région parisienne, c’est le périmètre défini par le cœur d’agglomération élargi aux zones qui se sont développées le long les lignes du réseau de transport et qui présente une densité de population forte.

Sources : Stif, Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés, Jacques Lévy et Michel Lussault, éd. Belin 2003, http://geoconfluences.ens-lsh.fr, La documentation française, Direction Régionale de l’équipement d’Ile-de-France.

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris