«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Paris métropole, c'est quoi au juste ?

Crédits photo : Flickr / Roberto Poveda
[28/11/2014]

La métropole est une réalité vécue au quotidien. Chaque jour par exemple, un million de Franciliens gagne Paris pour y exercer son métier, tandis qu’un Parisien sur trois travaille à l’exterieur de la capitale. Paris Métropole incarne cette réalité sur le plan territorial et politique depuis 2009.

Aux origines de Paris Métropole…Paris entreprend dès 2001 une nouvelle démarche visant à renouer le dialogue avec les collectivités et intercommunalités voisines. En 2005, l’idée de créer un lieu de débat et d’échange entre les élus de la métropole parisienne émerge.

Le 7 juillet 2006, à l’initiative de la ville de Paris, un grand rassemblement intitulé la Conférence métropolitaine a lieu à Vanves. Au fil des séances et des mois, la Conférence métropolitaine s’impose comme un lieu nécessaire de dialogue politique et de construction de l'agglomération parisienne, autour de grands enjeux comme le logement, les transports, l’emploi, le développement économique…
Afin de pérenniser ces échanges entre élus de la métropole, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, propose la transformation de la Conférence métropolitaine en syndicat mixte d’étude ouvert, outil pragmatique, efficace et conforme à l’esprit de la démarche engagée depuis 2001, qui répond à la nécessité d’organiser la réflexion des élus en conservant une souplesse de fonctionnement. C’est chose faite en avril 2009, avec la création du syndicat Paris Métropole, qui regroupe alors 87 membres fondateurs.

Une structure inéditeParis Métropole compte aujourd’hui 188 membres.  Structure de réflexion et de concertation, elle repose sur une démarche inédite de coopération dans le but de favoriser les travaux d’échange et d’études. Paris Métropole œuvre aussi pour mettre en évidence l’importance des enjeux métropolitains, d’accompagner les coopérations entre territoires de la métropole et  d’impulser des projets et des initiatives à l’échelle métropolitaine.

Ce syndicat est ouvert à toutes les collectivités de l’agglomération parisienne qui le souhaitent, au-delà de toute appartenance politique.  Le principe « une collectivité, une voix » régit les échanges et consultations : chacun, quel que soit son poids démographique ou économique, dispose d’une voix. Ce principe témoigne de la volonté de travailler et de débattre ensemble, sur un pied d’égalité, afin de favoriser la réflexion et la concertation sur les débats concernant le devenir de la métropole. Paris Métropole poursuit ainsi la démarche d’équilibre et d’égalité impulsée par Paris lors des Conférences métropolitaines. Cette ouverture à toutes les formes de collectivités, à tous types de partenaires (syndicats techniques, représentants universitaires…), et l’accent mis sur la nécessité de fournir études et contributions sont deux caractéristiques fondamentales qui se retrouvent dans la forme choisie de « syndicat mixte ouvert ».

Le fonctionnement : représentativité et équitéLe choix d'une présidence annuelle tournante procède de ce même désir d'équilibre et d'égalité. En décembre 2012, c'est Philippe Laurent,  maire de Sceaux, qui a succédé à, Patrick Braouezec, président de l'intercommunalité de Plaine Commune et deputé de Seine-Saint-Denis à la présidence du syndicat mixte. Aux côtés de treize vice-présidents, élus pour un an, parmi lesquels Bertrand Delanoë, il compose le Bureau du Président. Les collectivités membres forment quant à elles le comité syndical.
Par souci d’équité, la participation financière de chacun tient compte de la situation économique et sociale de la collectivité et de son nombre d'habitants. Ainsi, Paris participe au financement de 20% du budget total du syndicat.

Une force de propositionsA la fin de l’année 2010, Pierre Mansat, adjoint au Maire de Paris chargé de Paris Métropole et des relations avec les collectivités d’Ile-de-France, fait le bilan de la première année de Paris Métropole et affirme :

«   Paris Métropole doit (maintenant) acquérir de vraies compétences. Il ne s’agit pas d’ajouter une couche institutionnelle, mais d’arriver à produire de la décision. Il ne s’agit pas non plus d’agir selon un format unique, mais de manière variable en fonction des sujets. Paris Métropole doit devenir le lieu de proposition et d’action qui entreprend et développe des instruments (…), et qui suscite des projets métropolitains. »

Pour « susciter des projets métropolitains », les élus ont décidé de constituer des « commissions » thématiques, autour des grands enjeux de la métropole.

Quatre commissions de travail sont co-présidées par des élus :

-    la commission « Projets métropolitains », qui a notamment travaillé au lancement de l’appel à initiatives métropolitaines pour rendre visibles et fédérer des projets collaboratifs, innovants, durables et réalisables sans délais ;
-    la commission « Solidarités et développement » dont les travaux visent à améliorer les équilibres fiscaux entre les territoires ;
-    la commission « Logement » dont les travaux ont permis la création de la SOREQA (Société de Requalification des Quartiers Anciens pour traiter l’habitat insalubre) par Plaine Commune et Paris ;
-    la commission « Déplacements », qui s’est chargée de préparer l’avis de Paris Métropole sur les réseaux de transports publics en débat.

Deux groupes de travail ont également été constitués : « Métropoliser les dynamiques aéroportuaires » et « L’insertion métropolitaine de la Défense ».

Tous ces travaux visent à développer la solidarité entre les territoires de la métropole. A cet effet, Paris montre l’exemple en multipliant les protocoles de coopération et les partenariats dans toute l’Ile-de-France. Avec la création de Paris Métropole,  la métropole parisienne, réalité de fait, devient un territoire politique à part entière.


Si la ville de Paris dispose des mêmes droits que les 188 autres collectivités membres du syndicat, sa détermination à construire la métropole contribue à jouer un rôle majeur et à être une force de propositions incontournable.

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris