«« retour

Sommaire

Remerciements

Le FMAC à l'école en chiffres

Soutenir l'opération

Documents à télécharger

Partager | Imprimer | A+ | A- | A=

Le FMAC à l'école

Edition 2011-2012

Les artistes
Daniel Lainé

Né en 1949 à Auxerre.













Daniel Lainé est photographe de presse indépendant et journaliste. Fasciné par les voyages et les terres lointaines, il exerce de nombreuses professions sur d’autres continents. Il réalise ses premières photographies au cours de ces expériences, publiées par les journaux Libération, Partir et Grands Reportages. En 1980, il entre à l’agence Gamma. De 1981 à 1993, il est photographe au magazine Actuel. 

Daniel Lainé témoigne de ses voyages en Afrique, où il a notamment photographié le Chef Ogbrife Nwakaibe,  Nigéria :

« Les informations et les travaux ethnologiques sur les monarchies africaines étant rares, j’ai d’abord dû enquêter au hasard, puis aller à la rencontre des rois, hors des grandes villes, souvent au bout de pistes éprouvantes. Pour les photographier, il m’a presque toujours fallu me plier à un protocole complexe ; j’y ai mis beaucoup de temps, de ténacité et parfois d’argent. […] En trois ans, entre 1988 et 1991, j’ai fait une dizaine de voyages qui m’ont permis de rester au total près de douze mois en Afrique. Et pourtant, je n’ai pas eu le temps d’aller voir le roi des Shiluk, descendant des dynasties noires qui ont régné sur l’Egypte ; la guerre civile au Soudan rendant le voyage trop compliqué […]. C’est ainsi qu’au Zaïre (actuelle République démocratique du Congo), entre les autorisations nécessaires, le voyage et le rituel qui précède le port du grand costume royal, il m’a fallu trois semaines pour photographier le roi des Kuba. Au Cameroun, le Baba de Rey-Bouba m’a fait attendre huit jours dans une cabane. Au Nigeria, pendant quinze jours, j’ai suivi à la trace l’Oni d’Ifé qui n’arrêtait pas de voyager à travers le pays […]. Mais d’un autre côté, il y a eu aussi tout le reste, c’est-à-dire le voyage africain : les taxis-brousse, le hasard des rencontres, les "types bien", qu’ils soient ambassadeurs ou paysans, les "sales types", que j’ai plus souvent croisés dans les ministères que dans la rue ; les moments forts, avec leurs majestés et leurs sujets, dans le recueillement silencieux d’un rituel ».

» Agrandir l´image

 

 

 

 

 

 

 

 






"Chef Ogbrife Nwakaibe", Nigéria
, 1988-1989, tirage couleur à développement chromogène, 100 x 100 cm, édition 1/5, acquisition en 2006, collection du Fonds municipal d'art contemporain de la Ville de Paris © Daniel Lainé    

 Voir les travaux de  médiation autour de l'oeuvre de Daniel Lainé 

Mise à jour le : 28 mars 2014
La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris