«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Actualités

Un million d'euros pour les collèges en difficulté

Crédits photo : Sophie Robichon Mairie de paris
[04/07/2012]

A Paris comme ailleurs, l'écart entre les établissements du 2nd degré les plus attractifs et ceux évités par les familles se creuse, notamment depuis l'entrée en vigueur des mesures d'assouplissement de la carte scolaire. Afin de soutenir les collèges les plus en difficulté, le Département de Paris s'engage et redouble d'effort en décidant aujourd'hui de consacrer un million d'euros annuels supplémentaires et ce, dès maintenant, en prévision de la rentrée scolaire 2011.

 

Priorité absolue du Département de Paris pour 2011

Conformément aux engagements de l'exécutif parisien, rappelés par Bertrand Delanoë lors de ses voeux aux élus, le 5 janvier dernier, le soutien aux collèges en difficulté sera en 2011 une des priorités absolues de l'action de la Ville et du département.

Comme le souligne la Cour des Comptes dans son rapport de mai 2010 (Communiqué de Presse du 12 mai 2010 au format pdf) avec l'assouplissement de la carte scolaire instauré en 2007, le risque existe que se produisent des départs plus importants d'élèves des établissements réputés difficiles, avec comme corrolaire une concentration dans ces collèges des facteurs d'inégalités et, paradoxalement, une diminution des moyens alloués; les dotations de fonctionnement étant calculées en fonction du nombre d'élèves accueillis. Face à ce processus qui favorise les stratégies d'évitement et le dévoiement du collège unique en "collège pour chacun", la Ville s'engage fortement pour lutter contre les déséquilibres scolaires, car ceux-ci nuisent autant à la mixité sociale de la capitale qu'au rapport de confiance indispensable entre la famille et l'école.

 

Un dispositif d'aide d'un million d'euros pour les actions éducatives dans les collèges les plus fragilisés

Pour rompre avec cette mécanique instillant une concurrence entre établissements publics qui contrevient au principe même d'égalité, un million d'euros annuels supplémentaires seront mobilisés par le Département de Paris et ce, dès maintenant, en prévision de la Rentrée scolaire 2011. Cet effort sans précédent ciblera tout particulièrement la cinquantaine de collèges touchés par des demandes systématiques de dérogations sortantes (nombreuses demandes de parents pour que leurs enfants ne soient pas affectés dans ces établissements) ou classés par l'Académie comme cumulant les difficultés de tous ordres, les établissements classés en Réseaux de Réussite Scolaire (RSS) ou en Réseaux d'Ambition Réussite (RAR), ceux ayant un taux d'élèves boursiers de 25% ou plus et, enfin, ceux ayant un taux d'élèves entrant en 6ème avec une année de retard proche de 25%. Les établissements qui répondront à au moins deux de ces critères pourront être éligibles dans le cadre d'un appel à projets simplifié organisé de mars à avril 2011.

L'aide prendra la forme d'une dotation attribuée aux collèges au vu d'un projet pédagogique spécifique inscrit dans le cadre général du projet d'établissement. 

 

L'action éducative de la Ville en direction des enfants et des jeunes

La ville de Paris a pour ambition d’offrir à tous les enfants et les jeunes parisiens âgés de 3 à 16 ans, un service public de l’animation périscolaire diversifié et de qualité, adapté à leurs besoins, contribuant à leur développement et à leur épanouissement. Entre le temps passé en classe ou à l'école, et celui passé au sein de la cellule familliale, l’organisation du temps libre constitue un enjeu essentiel pour enrichir la vie de l’enfant, stimuler son développement en lui offrant un champ d’expérimentation de ses connaissances, et une expérience importante de la vie en collectivité. L’accompagnement par des professionnels attentifs, qualifiés et bienveillants est indispensable pour permettre aux enfants de s’épanouir et profiter des activités proposées. La ville de Paris s’attache à la qualité de l’encadrement et à la formation des agents responsables des enfants, notamment des animateurs.

 

Consultez la rubrique Centres de loisirs

 

 

 

Le soutien aux parents et aux familles

Rétablir le lien de confiance essentiel entre les familles et l'école, mais également soutenir les parents, les informer, les conseiller, telle est la volonté de Paris qui accorde une grande importance à l'accueil, à l'écoute et à l'orientation des familles. De nombreux acteurs publics ou associatifs parisiens agissent dans ce domaine. C'est également le rôle des Relais Informations Familles (RIF) dont le premier a été inauguré en 2006 dans le 12ème arrondissement.

L'Ecole des Parents et des Educateurs propose aux parents, aux jeunes et aux professionnels de la famille , des consultations, des services téléphoniques, des groupes de parole, un accueil des familles, des ateliers d’éveil, des conférences et des formations.

 

Consultez la rubrique Aides, soutiens aux familles, parents isolés

 

 

Vidéos

  • Sida : les villes du monde s'engagent au côté de Paris

    >>Toutes les vidéos

Dossier

  • Le Crédit Municipal de Paris

    Crédit Municipal de ParisCrédits

    Le Crédit Municipal de Paris (CMP) est un établissement public communal à vocation sociale.

    Le CMP  est la plus ancienne institution financière parisienne : depuis plus de 230 ans, sa vocation est de permettre aux parisiens de faire face à un besoin de trésorerie ou à une difficulté financière passagère ou structurelle.