«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Actualités

Innovation, recherche et enseignement supérieur : un point sur l’action municipale

crédits : APUR/ Philippe Drancourt
[17/05/2011]

La communication du maire a porté sur l’innovation, la recherche et l’enseignement supérieur. Petit retour sur quelques principes à l’œuvre, et notre récapitulatif des projets à venir.

« L’innovation, c’est une confiance. Son principe est d’investir dans les forces de l’intelligence et de la création, de miser sur le meilleur, et de savoir affronter l’inconnu pour y trouver du nouveau » : c’est par ces mots que le Conseil de Paris a débuté, en incitant les cerveaux des conseillers à se pencher sur trois principes d’action, qui doivent, selon le maire, guider l’action municipale en la matière.

Les principes d’action

« Mettre en cohérence »


Pourquoi faire un point sur l’innovation, la recherche et l’enseignement supérieur tous ensemble ? Parce que ces trois thèmes ne peuvent être séparés. Sans un enseignement supérieur fort, pas d’innovation. Sans innovation, pas d’entreprises pionnières. Ou en d’autres mots, qui sont ceux du maire : « L’université, la recherche, la vie étudiante, l’innovation, la vie des entreprises, le dynamisme économique, ne sont pas des thèmes étrangers les uns aux autres : ils sont profondément et étroitement mêlés et il est impossible de les aborder en les dissociant »

« Mieux définir les compétences »


Qui, de l’Etat ou de la ville de Paris, est compétent pour assurer le soutien financier de l’université et de la recherche ? C’est une compétence obligatoire de l’Etat, contrairement à la ville. Mais Paris dispose d’une clause de compétence générale qui lui permet de s’occuper de tous les sujets qu’elle juge importants pour son avenir « Il est clair que la ville de Paris va, notamment en matière universitaire, très au-delà de ses compétences, et qu’elle consacre des efforts importants, politiques, stratégiques et financiers, à des domaines qui relèvent en principe de la responsabilité de l’Etat », reprend la communication du maire.  « Le contrat de plan Etat-Région en faveur des universités parisiennes, qui devait s’élever à 372 millions d’euros, n’a, en effet, été exécuté qu’à hauteur d’un tiers. Autant dire que le gouvernement ne tient pas ses engagements, sur un sujet qui relève pourtant de sa responsabilité. En investissant 283 millions d’euros depuis 2008, notre ville tente de pallier cette carence, en allant au-delà de ses propres compétences », a martelé le maire, lundi 16 mai, en Conseil de Paris.

Raisonner au niveau de la métropole


« Les défis de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, ne seront pas relevés à l’intérieur des limites administratives d’une commune ou d’un département. » Une université, une entreprise, peuvent avoir besoin pour se développer de s’installer à l’extérieur de Paris, où le loyer des locaux est généralement plus attractif. Et inversement, il peut être nécessaire de se rapprocher du centre… Pour développer les universités, la mairie s’emploie, comme l’a rappelé lundi le maire, à « lutter contre le morcellement ». Pour ce faire, il faut donc regrouper les sites universitaires parisiens en « grands pôles bien structurés et identifiés », comme le Campus Condorcet, le Grand quartier latin, etc. Mais aussi dépasser les frontières et les clivages territoriaux  pour « impulser voire de créer une continuité territoriale », à l’est vers Créteil, Ivry et Vitry, au nord vers Aubervilliers, Saint-Denis et Villetaneuse, à l’ouest vers la Défense et Nanterre, au sud vers Arcueil, Gentilly et Cachan, voire Cergy, Evry, Marne-la-Vallée.


Remise des grands prix de l’innovation 2010
» Agrandir l´image

 

Les projets à venir


Programme « Research in Paris », festival Sciences en Seine, opération de rénovation de la Sorbonne et de l’école Boulle, Forum Jeunes diplômés, logement étudiant…Les initiatives de la mairie sont nombreuses …Sur un milliard d’euros qui doivent être engagés pour la recherche et l’innovation sur la mandature, 522 millions d’euros ont déjà été affectés. 478 sont engagés, mais sur quels projets ? Vous en avez entendu parlé sur Paris.fr, ou bien vous les découvrez : petit récap’ des projets à venir…


-    Un accord entre le ville de Paris et l’Etat devrait permettre de financer prochainement 250 nouveaux logements sur le site de la Cité internationale universitaire (CIUP)

-    la résidence Irène Joliot-Curie dans le 13ème arrondissement, le plus important lieu d’accueil des chercheurs étrangers à Paris (capacité de logements pour 100 chercheurs) sera livrée fin 2011. 

-    D’ici 2014, lancement d’une consultation d’architectes urbanistes sur l’aménagement du Campus de Paris

-    intégration dans le dispositif LMDE de six écoles parisiennes et création d’un groupe des Ecoles de Paris Métropole pour mutualiser les structures administratives et créer des synergies entre écoles (les trois écoles d’art et les trois écoles disposant de compétences en génie urbain, architecture et génie paysager pilotées par la ville : l’Ecole des Ingénieurs de la Ville de paris, l’Ecole professionnelle supérieure d’arts graphiques, section architecture et l’Ecole du Breuil, section génie paysager)

-    projet Paris Parc qui permettra à l’Université Pierre et Marie Curie de créer 16 000 m2 nouveaux dédiés à l’innovation et à la recherche au cœur du campus de Jussieu

-    implication dans le financement de la quasi-totalité des nouveaux instituts scientifiques qui verront le jour d’ici 2014

  • Institut Langevin (recherche en ondes et acoustiques, livré en janvier 2012)
  • Institut Pierre Gilles de Gennes (recherche en microfluidique, 2012)
  • Institut d’Etudes Avancées (IEA) de Paris (sciences humaines et sociales, 2013)


-    10 nouvelles résidences universitaires seront construites en 2011/2012 et 1600 nouveaux logements pour les étudiants d’ici 2014. Dans le même temps, une résidence de logements dédiée aux handicapés lourds devrait voir le jour : un appel d’offres sera lancé prochainement

-    Parmi les équipements universitaires, on peut noter qu’une étude pour un deuxième restaurant universitaire à Condorcet sera lancée. Le projet de Centre de santé porté par la Fondation de Santé des Etudiants de France recevra l’appui et le soutien de la Ville, tandis que le nouveau gymnase de Paris-Rive gauche sera inauguré en 2013. Enfin, la Ville participera aux côtés du CROUS à la rénovation des équipements sportifs du centre Sarrailh situé à Port-Royal et à la création de deux nouvelles antennes de la Maison des Initiatives Etudiantes

-    Ouverture de nouvelles pépinières dédiées aux jeunes entreprises innovantes avant la fin de année 2011 : 6.000m² rue des Poissonniers dans le 18ème, 2.300m² boulevard Raspail pour l’incubateur Agoranov, 2.500m² rue du Chemin Vert dans le 11ème, 500 m2 pour le laboratoire de l’édition dans le 5ème.

-    Des projets innovants : des incubateurs comme Aquafutura et Paris Par cet des sites dédiés à des activités innovantes comme le Labo de l’édition

-    Le fonds Paris Innovation devrait encore déployer 16 millions d’euros en faveur des PME d’ici 2014

 

L’innovation en chiffres
  • Paris et l’Ile-de-France


317 000 étudiants en 2010 : Paris est la première ville universitaire d’Europe, et concentre 13,7% des étudiants français

16 000 chercheurs

Environ 20 000 petites et moyennes entreprises (PME), 20 000 diplômés par an et 500.000 emplois sont issus du secteur numérique en Ile –de-France

  • Les chiffres clefs de l’investissement municipal


283 millions d’euros ont été dépensés depuis 2008

500 chercheurs et plus ont bénéficié des aides « Research in Paris » et « Emergences »

Près de 40% du patrimoine universitaire parisien appartient à la ville de Paris, parmi lesquels des bâtiments aussi réputés que ceux de la Sorbonne, des Cordeliers, del’ENSCP, l’ENSAM, ou  de l’ESPCI

6 200 logements étudiants ont été financés entre 2001 et 2010

7 nouvelles résidences universitaires seront construites pendant l’année scolaire 2010/2011

Vidéos

  • Parisiens, prenez les clés du budget

    >>Toutes les vidéos

Dossier

  • Le Crédit Municipal de Paris

    Crédit Municipal de ParisCrédits

    Le Crédit Municipal de Paris (CMP) est un établissement public communal à vocation sociale.

    Le CMP  est la plus ancienne institution financière parisienne : depuis plus de 230 ans, sa vocation est de permettre aux parisiens de faire face à un besoin de trésorerie ou à une difficulté financière passagère ou structurelle.