«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Actualités

Maurice Ravel aime le jazz !

Crédits photo : Marc Verhille / Mairie de Paris
[11/12/2013]

Deux mois à peine après l'ouverture du conservatoire Claude Debussy dans le 17e, c'est au tour du conservatoire Maurice Ravel, dans le 13e, d'accueillir ses élèves dans de nouveaux locaux, notamment dédiés au jazz, la discipline phare de l'établissement.

 

Le projet architectural
Nouveau pôle des pratiques artistiques amateurs du Sud-Est de Paris, l’ancien site de l’École française de Meunerie a été entièrement transformé par la Ville de Paris. Son architecture contemporaine, très fonctionnelle, permet au conservatoire Maurice Ravel de favoriser les apprentissages collectifs qui seront un des vecteurs forts de sa démarche pédagogique.

Ce nouveau conservatoire est une rénovation et extension du bâtiment de l’ancienne Ecole nationale supérieure de la Meunerie.
Le bâtiment initial en briques, typique des établissements publics des années 30, a été transformé, notamment avec la création d'un jardin suspendu au-dessus de la salle de spectacle et agrandi, par un bâtiment blanc, sophistiqué et élégant qui signe l’image nouvelle du conservatoire.
Dès le hall, éclairé par une toiture de lamelles de béton blanc et de verre, la lumière opère. Entre l’ensemble formé par le hall, le foyer des élèves en contrebas, l’auditorium et les salles de travail, un atrium traversant le hall, lieu de vie pour les élèves, constitue une séparation naturelle entre l’espace public et les locaux d’enseignement.

42 salles constituent l'ensemble, dont 3 salles de danse (1salle/étage), 2 studios d'art dramatique, des salles de musique, de chant lyrique ou de chambre, d'orchestre, de percussions, d'orgue, de MAO et un auditorium de 240 places.
Le bâtiment est conçu avec des techniques d’acoustiques de pointe et des performances environnementales exemplaires. L’opération s’inscrit dans le respect des objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris.

Ce nouveau conservatoire accueillera à terme 1 700 élèves (soient 500 élèves supplémentaires/rentrée 2012, 300 de plus/rentrée 2013) et proposera un panel d’enseignements individuels et collectifs variés.
102 professeurs - et 420 heures hebdomadaires supplémentaires de cours - accompagneront cette progression du nombre d’élèves.




Jazz et compagnie à tous les étages !
Au-delà du répertoire patrimonial et de sa vaste palette de disciplines, des claviers à la voix en passant par les cordes, les vents et les percussions, le conservatoire a inscrit l’ouverture à tous les styles dans ses valeurs artistiques. Le renouveau passe notamment par l’ouverture sur des secteurs musicaux en développement : musique assistée par ordinateur, musiques actuelles, improvisation... 
Le département de jazz et la richesse de ses ensembles, avec notamment la création d’un "big band" et de nouvelles classes d'instruments (tuba, trombone basse) pour la rentrée 2013, contribuent à l’identité propre de ce conservatoire.


Un rééquilibrage de l’offre en danse et en art dramatique
Dans le domaine chorégraphique, le développement des cursus contemporains et jazz permet une diversification des esthétiques chorégraphiques. De nouvelles classes sont proposées et complètent l’offre initiale.
En art dramatique, l’enseignement couvre la totalité du cursus, de l’initiation au 3e cycle.
La mise en place du pôle d’écriture (accueil d’auteurs) enrichit encore l’offre en la matière.


Un lieu de création
Un auditorium de 250 places permet aux élèves confirmés de montrer leur travail, concrétiser leurs acquis en se produisant devant un public, mais aussi les professeurs et partenaires artistiques, amateurs ou professionnels.

Le conservatoire hors les murs
Travaillant depuis longtemps avec le milieu scolaire, à travers des concerts éducatifs, des actions de sensibilisation (notamment vers les maternelles), des classes à horaires aménagés (en musique au collège Claude Monet et en théâtre au collège Auguste Rodin), le conservatoire s’inscrit dans l’élan créé par l’Aménagement des Rythmes Educatifs. Dans cette dynamique, il a créé un Chœur de l’école dans chacune des écoles élémentaires de l’arrondissement, 7 ateliers Danse à l’école et un atelier de saxophone, que viennent compléter d’autres enseignements instrumentaux (grand atelier cordes et atelier guitare). Les nouvelles capacités d'accueil permettront au conservatoire de se positionner en qualité de  pôle de ressources, notamment au bénéfice des pratiques amateurs, en vue de nourrir davantage encore les liens avec l’arrondissement et sa population.

Le Conservatoire Maurice Ravel est la deuxième ouverture de conservatoire en 2013.
Le conservatoire Claude Debussy, dans le XVIIe arrondissement a déjà ouvert ses portes en octobre et suivront, en septembre 2014, le conservatoire Paul Dukas dans le XIIe et, début 2015, le conservatoire du Centre, sous la Canopée des Halles, en voisinage d’une bibliothèque, d’une maison des pratiques amateurs et du pôle artistique dédié au Hip-Hop.


Le conservatoire en chiffres
- Capacité d’accueil : plus de 1 700 élèves à terme
- 3 456 m² de surface utile sur 5 niveaux accessibles au public
- 267 m² d’espaces d’accueil et de détente
- 609 m² pour la diffusion (salle, scènes, régie, studio d’enregistrement, loges)
- 1 503 m² dédié à l’enseignement musical
- 562 m² pour l’enseignement de la danse
- 170 m² destinés à l’art dramatique
- 211 m² pour les locaux administratifs
- 134 m² pour les services généraux

- Budget des travaux : 22,6 millions d'euros
- Conception : architectes Olivier Brochet, Emmanuel Lajus et Christine Pueyo

Conservatoire Maurice Ravel, Paris 13e
67 avenue Edison 75013 Paris
01 44 06 63 20 / conservatoire13@paris.fr

Directeur : Patrick Mancone
Secrétaire générale : Marie Hamon

En savoir plus sur les conservatoires 

 

Festival
Capitaine Futur à la Gaîté lyrique

Que faire à Paris ? C'est le site pour trouver activités, idées de sorties et bons plans pour tous les goûts et sans se ruiner.

Vidéos

  • Balade autour des ponts de Paris

    >>Toutes les vidéos

Suivez @ Paris sur Twitter