«« retour

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Lancement opérationnel du plan de vidéoprotection

21/12/2011

Il a été procédé cet après-midi au lancement opérationnel du plan de vidéoprotection pour Paris dans le commissariat du 20ème arrondissement en présence du  Premier ministre François Fillon, de mon adjointe à la prévention et à la sécurité, Myriam El Khomri et de la maire du 20ème arrondissement, Frédérique Calandra.

Avec une délibération du Conseil de Paris de novembre 2009, la Ville a décidé, dans le strict cadre de ses compétences municipales, d'accompagner la Préfecture de Police pour le déploiement d'un dispositif veillant à améliorer la sécurité des Parisiens. A la fin de cette année, 200 nouvelles caméras ont été installées dans Paris, le choix de leurs emplacements résultant d'une concertation associant les maires d'arrondissement. 

Si la Mairie de Paris entend poursuivre son partenariat dans le déploiement de ce dispositif, elle entend maintenir, dans les mois qui viennent, une position à la fois exigeante et vigilante.

Je souhaite, tout d'abord, que le comité d'éthique, présidé par Roland Kessous, puisse s'assurer, pour les équipements qui seront installés au cours de l'année 2012, que les règles déontologiques et légales seront bien respectées. Je refuse surtout que le déploiement de ces caméras puissent s'accompagner d'une baisse des effectifs de police dans la capitale : or, ce sont déjà 399 postes de policiers qui ont été supprimés depuis le 1er janvier 2010 dans les commissariats de la capitale. Si les caméras peuvent avoir, dans certains cas, un intérêt pour la prévention et l'élucidation des actes de délinquance, elles n'ont absolument pas vocation à remplacer la présence des policiers sur le terrain, ce d'autant que leur déploiement nécessite l'appui de personnels affectés au suivi et à l'exploitation des images.

Ce constat d'un recul apparaît particulièrement fondé dans les quartiers populaires de Paris, et tout particulièrement dans le 20ème arrondissement où le Premier ministre s'est rendu aujourd'hui : au-delà du repli de l'Etat dans le domaine du soutien aux associations oeuvrant dans le domaine de la prévention, les habitants de ces quartiers éprouvent directement un sentiment d'abandon face au développement de  l'insécurité mais aussi de phénomènes de vente à la sauvette ou de marché sauvage qui demeurent  aujourd'hui sans réponse efficace.

La Ville de Paris qui consacre 30 M€ chaque année à ses actions de prévention, en plus du financement à hauteur de  284 M€ du budget de la préfecture de police, attend de l'Etat qu'il maintienne dans la capitale un dispositif de prévention et de sécurité, bien réparti entre les arrondissements et adapté aux enjeux d'une ville qui accueille chaque jour plus de 8 millions de personnes.

Vidéos

  • Budget participatif, une innovation démocratique à Paris

    >>Toutes les vidéos

Dossier

  • Le Crédit Municipal de Paris

    Crédit Municipal de ParisCrédits

    Le Crédit Municipal de Paris (CMP) est un établissement public communal à vocation sociale.

    Le CMP  est la plus ancienne institution financière parisienne : depuis plus de 230 ans, sa vocation est de permettre aux parisiens de faire face à un besoin de trésorerie ou à une difficulté financière passagère ou structurelle.