«« retour

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Double langage : les mots malheureux d’un ministre démuni

10/11/2011

Interrogé sur le logement occupé par Jean-Pierre Chevènement, Benoist Apparu a maladroitement tenté de détourner l’attention en déclarant que « la Ville de Paris maniait le double langage » au motif que, dans le même temps, ses deux principaux bailleurs refuseraient de signer une convention avec l’Etat (Convention d’Utilité Sociale) dont l’objet serait « de reloger les pauvres ».

La Ville de Paris dénonce ces propos mensongers et engage le Secrétaire d’Etat à faire preuve de davantage de calme et de précision dans le débat public. Les C.U.S ont été signées par l’intégralité des bailleurs dépendants de la Ville de Paris, avec des clauses et des conditions identiques à celles proposées par l’Etat à l’ensemble des bailleurs Francilien, à savoir 17% de logement réservés aux publics mal logés (DALO).

Par ailleurs, la Ville de Paris rappelle qu’elle reloge chaque année sur son propre contingent un nombre égal de ménages DALO que l’Etat, alors que cette mission relève strictement de la compétence de ce dernier. L’Etat, qui a promis de reloger plus de 15.000 ménages prioritaires au cours des trois dernières années alors qu’il ne dispose que de 1.000 logements à attribuer par an, ne peut rendre responsable la Ville des engagements intenables qu’il a pris.

En tout état de cause, la Ville entend assumer une politique déterminée pour répondre aux besoins des ménages les plus modestes mais elle réaffirme aussi sa volonté de consacrer une part majoritaire de ses attributions à l’ensemble des acteurs de la Ville, qu’il s’agisse de ses employés ou plus globalement de toutes celles et ceux qui font vivre Paris au quotidien, dont les classes moyennes, pour faire en sorte de préserver cette mixité sociale qui fait sa richesse.

Vidéos

  • Bertrand Delanoë félicite Anne Hidalgo

    >>Toutes les vidéos

Dossier

  • Le Crédit Municipal de Paris

    Crédit Municipal de ParisCrédits

    Le Crédit Municipal de Paris (CMP) est un établissement public communal à vocation sociale.

    Le CMP  est la plus ancienne institution financière parisienne : depuis plus de 230 ans, sa vocation est de permettre aux parisiens de faire face à un besoin de trésorerie ou à une difficulté financière passagère ou structurelle.