«« retour

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Communiqué de presse de Bertrand Delanoë suite à la lettre adressée aux journalistes par François Fillon au sujet des voies sur berges

12/01/2012

 

Le Premier ministre a rendu publique aujourd'hui une lettre adressée aux journalistes avant même que je ne la reçoive. Il y indique son refus d'autoriser la mise en œuvre du projet de reconquête des voies sur berges décidé par la Municipalité parisienne, voté par le Conseil de Paris, validé par un avis favorable d'une commission d'enquête publique et approuvé par une majorité de Parisiens lors des dernières élections municipales en 2008.
 
Ce diktat du Gouvernement est inacceptable dans sa méthode, son contenu et son principe :
 
-  dans sa méthode dans la mesure où il intervient après 3 ans de travail et de concertation, conduit aussi bien avec les Parisiens, les élus des collectivités que les services de l'Etat ; il rappelle l'avis favorable du commissaire enquêteur tout en feignant d'ignorer que l'ensemble de ses réserves et recommandations ont été prises en compte par la Ville ;
 
- dans son contenu, il demande à la Ville de produire une étude sur les reports de circulation alors que celle-ci a été fournie à l'Etat en octobre 2010, complétée en avril 2011, qu'elle a donné lieu à une expertise contradictoire avec les services de la préfecture de police et a été validée par les services du ministère de l'Equipement en juin 2011 ; c'est d'ailleurs l'ensemble de ces éléments qui a été versé au dossier d'enquête publique conclue en septembre dernier ;
 
- dans son principe enfin, car François Fillon pose ici un acte partisan : les élus choisis par les Parisiens sont pleinement légitimes pour décider de l'aménagement de leur ville.

Dossier

  • Le réaménagement du quartier des Halles

    Perspective aérienne du projet des HallesCrédits

    Le projet entrepris redonnera aux Halles une image conforme à son ambition métropolitaine. Il améliorera le fonctionnement de ce monument d’urbanisme souterrain, l’insérera dans son environnement et le rendra plus agréable pour tous ceux qui le fréquentent.