«« retour

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Réaction de la Ville de Paris à la suite de la publication dans le Figaro d’un article intitulé « Dérapages incontrôlés au Théâtre de la Ville »

24/09/2013

 

La Ville de Paris déplore que le Figaro exploite de manière partiale et partielle un rapport provisoire et confidentiel de la Chambre régionale des comptes (CRC).

Sur la forme, ce document n’a pas encore fait l’objet de réponses circonstanciées de la Ville de Paris et du Théâtre de la Ville en vue du rapport définitif. Ces réponses ne sont attendues par la Chambre régionale des Comptes que pour le 15 octobre. La Ville condamne donc la transmission irrégulière de ces informations, mettant à mal la sérénité de l’instruction et le principe du contradictoire.

Sur le fond, l'article comporte un grand nombre de contre-vérités et décide de passer sous silence toutes les observations positives émises par la CRC. Tout d'abord, jamais la chambre ne qualifie d’"illégale" la prime exceptionnelle de 75 000 euros bruts perçue en 2007 par le précédent directeur du Théâtre, Gérard Violette, dans le cadre de son départ à la retraite après 40 années au service de ce lieu culturel. Cette prime est proportionnée tant aux revenus qu’à son ancienneté. Contrairement à ce que prétend l’article, elle n’a en aucun cas été attribuée par le maire de Paris, qui n’a aucune compétence pour le faire.

En deuxième lieu, la nomination d’Emmanuel Demarcy-Mota à la direction du Théâtre en 2008 a fait l’objet d’un choix parmi cinq projets détaillés de candidatures, que la  CRC pourra consulter. La mise en concurrence des projets a donc indéniablement eu lieu en vue de retenir celui qui correspondait le mieux à l'exigence artistique du Théâtre et aux attentes du public.

Enfin, le rapport provisoire de la CRC fait état de nombreuses observations positives. Par exemple, la fréquentation exceptionnelle du Théâtre de la Ville représente 250 000 spectateurs par an en moyenne, soit 60% de plus qu'au Théâtre de l’Odéon au à Chaillot. La présence du jeune public a plus que doublé entre 2006 et 2012, notamment grâce au «Parcours enfance et jeunesse ». De plus, grâce à une politique de diversification des publics, le Théâtre a touché de nouveaux spectateurs : en 2012, 25% des spectateurs venaient pour la première fois au Théâtre de la Ville.

La Ville de Paris renouvèle toute sa confiance et son soutien au Théâtre de la Ville. Elle exprime toute sa reconnaissance à l’ensemble de l’équipe, qui joue pleinement son rôle en matière de démocratisation culturelle, œuvrant sans relâche pour rendre accessible aux Parisiens une offre culturelle d’une exceptionnelle richesse et d’une grande diversité.

Pass Partout : le questionnaire

Sélection
Votre semaine en un clic

Que faire à Paris ? C'est le site pour trouver activités, idées de sorties et bons plans pour tous les goûts et sans se ruiner.

Vidéos

  • L'art robotique s'expose à la Cité des Sciences

    >>Toutes les vidéos

Suivez @ Paris sur Twitter